Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

medias

Yarô Abe remporte le Prix Asie de la Critique ACBD 2017

Bouder Robin - 10.07.2017

Manga/BD/comics - Univers Manga - prix asie de la critique - la cantine de minuit - récompense manga 2017


Le 11e Prix Asie de la Critique vient d’être remis à Yarô Abe et sa Cantine de minuit par l’Association des critiques et journalistes de bande dessinée, à l’occasion de la Japan Expo. La récompense distingue chaque année une BD asiatique publiée en français durant les 12 derniers mois.


La cantine de minuit, Tome 1, de Yarô Abe, Le Lézard noir


 

Promouvoir l’information sur la BD dans les médias : tel est le credo de l’Association des critiques et journalistes de bande dessinée (ACBD), qui réunit journalistes, critiques et chercheurs spécialisés dans le 9e art. Véritable point de ralliement entre les différents acteurs de la bande dessinée, l’association décerne chaque année le fameux « Grand Prix de la Critique », auquel s’est rajouté le « Prix Asie de la Critique ACBD » en 2007.

Ce dernier, qui récompense un titre asiatique remarquable publié en français au cours de l’année, vient d’être remis lors de la Japan Expo, qui avait lieu du 6 au 9 juillet. C’est l’artiste Yarô Abe qui remporte cette 11e édition avec La cantine de minuit, publié aux éditions Le Lézard noir et traduit par Miyako Slocombe.

« La cantine de minuit », c’est le surnom d’un restaurant de Shinjuku, quartier animé de Tokyo, ouvert de minuit à sept  heures du matin. L’endroit est fréquenté par toute une faune nocturne : des yakuzas intimidants, des chanteurs sans succès, des salarymen surmenés, des strip-teaseuses riantes, des acteurs sur le retour et d’autres travailleurs de la nuit. Ils viennent manger, séduire un ou une inconnu(e), raconter leur rupture amoureuse, boire un verre ou trois. Chacun a son plat de prédilection, ses habitudes, et une histoire qui mérite d’être racontée !

Œuvre culte japonaise, La cantine de minuit s’est déjà vendue à 7 millions d’exemplaires depuis sa première publication en 2006 et a fait l’adaptation d’une série télévisée en 2009. Déjà lauréat de plusieurs prix dans son pays, le manga fait une entrée remarquée dans le paysage français de la BD en succédant à Chiisakobé de Minetarô Mochizuki, autre publication du Lézard noir, qui avait remporté le Prix Asie de la Critique en 2016.

Les lecteurs de bandes dessinées, comics et mangas sauveront la librairie

 

L’association, présidée par Fabrice Piault, salue notamment « le dessin aussi authentique et épuré que la cuisine du patron », et la façon dont « Yarô Abe raconte avec beaucoup d’amusement les clients toujours affamés de cette cantine parfois mal famée ». Des qualités qui auront su distinguer l’œuvre du dessinateur japonais face aux 4 autres titres en compétition :

  • Charlie Chan Hock Chye, une vie dessinée, de Sonny Liew, Urban Comics ;
  • Golden Kamui, de Satoru Noda, Ki-oon ;
  • Jojolion, d’Hirohiko Araki, Delcourt Tonkam ;
  • To Your Eternity, de Yoshitoki Oima, Pikae.


La cantine de minuit, Tome 1 – Yarô Abe, trad. Miyako Slocombe – Le Lézard noir – 9782353480920 – 18 €

Via le site de l'ACBD