medias

Une caravane en hiver : “Nous sommes des réfugiés, pas des migrants”

Cécile Pellerin - 22.03.2018

Comics - Littérature jeunesse - Réfugié - Amitié


Sous couvert d’une intrigue policière, Benoît Séverac (après Little sister, Syros, 2016) entraîne une nouvelle fois son jeune lecteur dans une histoire réaliste très actuelle et, sensiblement et justement, sans caricature ni manichéisme prononcés, il l’invite à poser un regard ouvert et solidaire sur les réfugiés (ici Syriens) qui parviennent jusqu’en France.



Ici, nul besoin de discours politique. C’est l’amitié entre deux adolescents qui forge l’engagement, le respect de la différence, révèle spontanément générosité et bienveillance.  Et devient exemplaire pour les parents, alors prêts à la soutenir, à évoluer au-delà des préjugés et des peurs.
 

Les deux jeunes lycéens animés d’un souffle héroïque vraiment séduisant soutiennent l’histoire jusqu’à son terme et de façon ininterrompue. Déterminés et complices, directs et convaincants, quelle que soit l’épreuve et toujours actifs, ils offrent au récit un rythme alerte, une émotion franche dans lesquels le lecteur s’immerge d’emblée.
 

Les personnages secondaires, notamment les parents d’Arthur, plus attendus dans leur attitude, aimants et rassurants, accompagnent en douceur la construction de leur fils et évitent à l’intrigue tout débordement tragique.

L’ensemble reste sobre et digne, même lorsque la guerre en Syrie, l’exil brutal et la vie qui bascule soudainement éprouvent encore chaque jour le nouveau quotidien d’Adnan et sa mère.
 

Loin d’être noir et désespéré, ce polar est, dans l’ensemble, plutôt galvanisant. Il place son espoir en une jeunesse éveillée, forte d’un idéal collectif, prête à partager son confort et ses privilèges, attentive à l’autre, intensément lumineuse et sans doute capable d’une société meilleure. 

Arthur a rencontré Adnan, jeune Syrien en fuite, entré illégalement en France avec sa mère. Domiciliés dans une caravane insalubre, ils sont rapidement victimes de SDF, semblent menacés de toutes parts.
 

Ebranlés par cette amitié inattendue, les parents d’Arthur accompagnent naturellement leur fils dans son élan fraternel et découvrent Adnan et sa mère, Nooda, une intellectuelle syrienne mystérieuse et attachante. Une relation singulière qui entraîne toute la famille et un ami proche, loin de la routine ordinaire.
 

Des habitudes bousculées, des aventures inattendues et éprouvantes, où chaque personnage se révèle et se transforme et renoue avec la générosité et l’altruisme.

Par sa tonalité policière, le roman de Benoît Séverac évite toute candeur. Et son message passe alors d’autant mieux.

Benoît Séverac – Une caravane en hiver – Syros – 9782748524925 – 16,95 euros.
 




Commentaires

Merci pour ce retour de lecture qui me touche. BS

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.