100 bougies pour le Code du travail

Clément Solym - 30.12.2010

Culture, Arts et Lettres - Salons - code - travail - cent


C’était un certain 28 décembre 1910 que se mettait en place une première codification des lois régissant, en France, le cadre du travail salarié. Dans la réalité, il fit œuvre de compilation de nombreux textes rédigés tout au long de la seconde moitié du XIX° siècle pour garantir, progressivement, une meilleure prise en compte des droits des ouvriers.

Au cours du XX° siècle, le Code du travail s’est constitué en parallèle des combats acharnés menés en faveur des congés ainsi que du temps de travail ou encore des retraites. La première édition de ce code fut terminée presque douze ans après, en 1922.


Dalloz, la maison d’édition par excellence des documents juridiques, propose, en 2010 la 72ème édition du Code du travail. Avec 3001 pages et près de 10 000 articles, cette bible tout de rouge vêtue est souvent critiquée. Pourtant, chaque article est souvent issu de longues négociations où chaque mot a fait l’objet d’âpres échanges.

On reproche à ce code d’être à présent devenue trop complexe, trop lourd. Mais, ces indignations proviennent majoritairement du patronat. Elles ont tout de même donné lieu à deux tentatives de simplification, la première en 1973, la seconde en 2008. Mais cela ne semble pas suffire. Et, l’année 2011 va ouvrir, dès janvier, de nouvelles négociations, en vue d’une éventuelle simplification.