179 000 visiteurs venus découvrir la littérature jeunesse à Montreuil

Cécile Mazin - 04.12.2018

Culture, Arts et Lettres - Salons - salon livre Montreuil - littérature jeunesse Montreuil - salon visiteurs Montreuil


Après 6 jours de rencontres, lectures, spectacles et débats particulièrement riches autour du fil rouge nos futurs, le 34e Salon du livre et de la presse jeunesse en Seine-Saint-Denis (SLPJ) s’achève sur un bilan très positif avec plus de 179.000 visiteurs accueillis et une importante augmentation des publics familiaux. 


P1100148
ActuaLitté, CC BY SA 2.0
 

Les dispositifs d’accès gratuit ont été proposés les mercredi 28, jeudi 29 et vendredi 30 novembre à tous et en permanence aux enfants de moins de 18 ans, aux habitants de la Seine-Saint-Denis et aux demandeurs d’emploi et bénéficiaires du RSA.

Véritable encouragement à fréquenter le Salon, 95 % du public en a profité pour venir découvrir librement les stands des 450 exposants présents et tout le programme du festival littéraire. 
 

Un public scolaire dynamique en croissance 


28.000 scolaires inscrits (1.300 groupes au total) ont pris part aux nombreux temps de rencontres et médiations littéraires proposés. Ils ont ainsi pu côtoyer de grands artistes et découvrir une multitude d’ouvrages en tous genres.
À noter : le travail mené toute l’année par le SLPJ auprès de 90 collèges de Seine-Saint-Denis a permis à 360 classes de bénéficier d’un accompagnement personnalisé, avec dons de chèques lire. 
 

nos futurs, un thème fort et fédérateur


Le thème nos futurs a ouvert de nombreux champs artistiques et culturels pour explorer et interroger notre avenir à travers les livres. 126 créateurs et 126 créatrices de littérature jeunesse, invités au programme, ont abordé avec sensibilité, sagacité et émotion, des questions de société comme les migrations, l’environnement, les discriminations, le genre, l’intelligence artificielle, les neurosciences.
 

Franck Riester boude le salon du livre jeunesse de Montreuil


L’exposition nos futurs, les rencontres, les ateliers ont donné lieu à des discussions stimulantes, solidaires et engagées avec les très jeunes lecteurs comme avec les ados et leurs aînés. 

P1100006
ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 

Les Pépites du Salon : la petite édition largement récompensée 


Cette année, la petite édition a été particulièrement mise à ʼhonneur avec La Pépite d’Or attribuée par le jury de critiques littéraires à Raphaële Frier et Julien Martinière pour Le Tracas de Blaise (LʼAtelier du Poisson Soluble). Les jurys de jeunes lecteurs ont parallèlement décerné la Pépite Livre illustré à Duel au soleil de Manuel Marsol, (LʼAgrume) et la Pépite Roman à L’Enfant de poussière de Patrick K.Dewdney et Fanny Etienne-Artur (Au diable vauvert).

La Pépite bande dessinée a été octroyée à Un gentil orc sauvage, de Théo Grosjean (Delcourt). 
 

Un rayonnement international et interprofessionnel confirmé 


Avec une fréquentation en hausse de 10 %, les visiteurs professionnels ont été particulièrement attentifs au programme. Toujours plus nombreux, les grands éditeurs internationaux sont venus découvrir le Salon, définitivement perçu comme un événement littéraire majeur, bien au-delà de nos frontières, avec le MÏCE (Marché International et Interprofessionnel de la Création pour Enfants) et les rendez-vous Tremplin. La campagne Phares du Nord autour des littératures néerlandophones a été particulièrement remarquée. 

Pour sa première année ʼexistence, le Comptoir des autrices et auteurs, avec 25 associations et organismes présents, a également suscité un fort engouement. 


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.