185.000 visiteurs en 3 jours au Livre sur la Place, à Nancy

Antoine Oury - 12.09.2016

Culture, Arts et Lettres - Salons - Le Livre sur la Place 2016 - Nancy salon du livre - Livre sur la Place festival


Le Livre sur la Place, premier salon littéraire de la rentrée, a achevé une 38e édition bien remplie, aussi bien en matière de programmation que d'affluence. Avec 185.000 visiteurs en 3 jours, le salon poursuit sur sa lancée.

 

Le Livre sur la Place 2016 à Nancy

Le Livre sur la Place 2016 (ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

 

 

Les conditions de sécurité renforcées, tout au long du salon, avaient fait craindre un découragement du public pour la manifestation nancéienne : c'était sous-estimer l'attachement des Nancéiens, des Lorrains et des autres visiteurs pour le Livre sur la Place. « Soyons des héros, n'arrêtons jamais de lire », avait lancé Astrid Canada, présidente de l'association Lire à Nancy, en ouverture du salon : l'appel a été entendu.

 

L'organisation revendique 185.000 visiteurs sur les 3 jours du salon littéraire, soit 5000 visiteurs de plus que l'édition 2015. La méthode de comptage était assez large — effectuée aux entrées du chapiteau, et non aux contrôles de sécurité (un fumeur sera donc compté plusieurs fois) —, mais il est indéniable que l'espace auteurs n'a pas désempli.

 

La journée du samedi aura d'ailleurs été particulièrement difficile pour les écrivains en dédicace, écrasés par la chaleur ambiante. Le salon pâtit toujours des mêmes problèmes, avec une organisation en couloir qui condamne certains auteurs à s'effacer derrière la file de lecteurs qui patientent pour la dédicace d'une consœur ou d'un confrère. 

 

Malgré ces inconvénients, auteurs et éditeurs repartent généralement très satisfaits de leur passage dans la Cité ducale : le public, comme les animations, y est nombreux.

 

D'ailleurs, le festival littéraire serait presque victime de son succès : 30.000 personnes ont assisté aux rencontres organisées tantôt aux abords du centre-ville (Préfecture, Opéra, Hôtel de Ville), tantôt dans la Métropole du Grand Nancy. L'Opéra de la ville, qui peut accueillir jusqu'à 1200 personnes, a fait salle comble à 7 reprises...

 

De fait, les files d'attente sont importantes et les refus parfois cinglants : 600 personnes ont du faire demi-tour pour la rencontre avec Hubert Reeves, et 1200 pour Élisabeth Badinter. Certes, il est difficile (et probablement dangereux) d'accueillir plus de public dans ces lieux, mais il serait bon de revoir les ambitions à la hausse. Les nombreuses librairies de la ville pourraient donner l'occasion d'autres rencontres, mais les libraires sont évidemment bien occupés sous le chapiteau, puisque ce sont eux qui font le lien entre auteurs en dédicace et public.

 

Si ce n'est la frustration de ne pouvoir accéder à quelques rencontres, le Livre sur la Place a encore une fois tenu son rôle de vitrine de la rentrée littéraire.