medias

2012 : Année de la presse pour la BNF

Clément Solym - 24.02.2012

Culture, Arts et Lettres - Expositions - BNF - 2012 - PRESSE


Alors que les médias sont en pleine mutation (crise de la presse écrite, développement des médias online et de la presse gratuite), la BNF a décidé d'organiser une grande rétrospective sur la presse écrite, avec conférences, tables rondes, expositions et débat, tout au long de l'année 2012.

 

La BNF souhaite soutenir la presse française « par une série d'actions militantes » précise Bruno Racine, le président de la BNF à l'AFP, qui ajoute que la BNF ouvrira une filiale « dotée de 10 millions d'euros pour doubler le nombre de pages de journaux numérisés de l'ordre de 3 millions aujourd'hui, pour aller à moyen terme jusqu'à 20 millions », alors que la BNF met gratuitement à la disposition des visiteurs environ 1200 journaux en ligne dans sa bibliothèque numérique Gallica.

  

                                     

 

Événement phare, la rétrospective « La Presse à la Une. De la Gazette à Internet »,  qui se déroulera du 11 avril au 15 juillet dans la Grande Galerie, exposera l'histoire de la presse écrite d'information générale en France du XVIIe siècle à nos jours.

 

Elle conduira ainsi les visiteurs dans le processus de fabrique de l'information, de la diffusion de la dépêche d'agence à la salle de rédaction, et les invitera à s'interroger sur les questions actuelles autour du rôle des médias, à l'heure du développement des réseaux sociaux et du renouveau des gratuits.

 

« Dans ce monde saturé d'informations plus ou moins fiables, le rôle du journaliste est de plus en plus fondamental pour donner du sens à tout cela », a expliqué à l'AFP M. Racine.

 

Un cycle de colloques, débat et tables rondes sur ces sujets se tiendra du 11 au 13 avril au Grand auditorium.

 

Soulignons toutefois que cette numérisation de journaux devrait se faire par le biais du prestataire Jouve, mis en cause dans la numérisation du fonds patrimonial de la BnF actuellement. Dernièrement, la direction générale a même décidé de communiquer en interne pour expliquer la situation, à sa manière...