Le Grand Prix de la Biographie Politique, qui sera décerné le Samedi 8 Juillet au Grand Hôtel Le Touquet, a désormais ses 3 finalistes, qui seront départagés le jour même de la remise du prix. Créé en 2007 par Patrick-Olivier Picourt, propriétaire de nombreux complexes hôteliers, le prix est doté de 10 000 € par le Grand Hôtel du Touquet.

 
 

Le Grand Prix de la Biographie politique a vocation à distinguer, chaque année, une biographie politique passée ou présente écrite en langue française ou traduite.

 

Les finalistes du Grand Prix de la Biographie politique 2017 sont :

 

Luther de Matthieu Arnold chez Fayard

 

Le combat de Martin Luther (1483-1546) contre les dérives de l'Église de son temps a été à l'origine d'un renouveau de la piété, mais aussi de la fracture de la chrétienté occidentale qui perdure jusqu'à aujourd'hui.

 

À l'occasion du 500e anniversaire de la Réforme, Matthieu Arnold suit Luther à travers l'ensemble de sa vie et de son œuvre : ses grands traités, sa traduction de la Bible, sa correspondance, ses catéchismes, ses cantiques, ses prédications ou encore ses Propos de table. Il nous fait découvrir ainsi un personnage plus riche et plus complexe que le pourfendeur de la papauté ou l'adversaire d'Érasme : le porte-parole d'un message réconfortant et le génial inventeur de la langue allemande ; un mari facétieux, promoteur de l'instruction des femmes ; un homme d'une intense sensibilité religieuse, qui fut appelé à s'exprimer aussi dans le domaine de l'éducation, de l'économie et de la politique. Grâce à l'étude des écrits de ses contemporains, Matthieu Arnold resitue Luther dans son époque pour mieux en mesurer l'influence, dans tous les milieux sociaux. Professeur à la Faculté de théologie protestante de l'Université de Strasbourg, membre honoraire de l'Institut universitaire de France, Matthieu Arnold est le premier historien à avoir consacré une étude systématique à l'immense corpus des lettres de Luther. Il a notamment édité Martin Luther, Les Quatre-vingt-quinze thèses (Olivétan, 2014), et il codirige l'édition des Œuvres de Luther dans la Bibliothèque de la Pléiade (t. I, 1999 ; t. II sous presse).

 

Diane de Poitiers de Didier Le Fur chez Perrin

 

Les légendes, noires et dorées, font de Diane de Poitiers (1500-1566) la maîtresse de deux rois de France, François Ier et son fils Henri II, et construisent un portrait d'elle fait de poncifs sur le « pouvoir au féminin ». Mécène éclairée, femme libre et émancipée de toute entrave, dotée d'un sens aigu de ses intérêts financiers, elle aurait exercé par le charme et la chair une grande influence sur les hommes en charge du royaume de France, se hissant ainsi au panthéon des femmes célèbres.

 

L'histoire est fort séduisante. On pourrait y croire ; pourtant elle est grossièrement fausse. Didier Le Fur, pour qui les constructions historiographiques n'ont plus de secrets, explique simplement, et avec style, que l'image actuelle de Diane de Poitiers est faite d'une accumulation d'erreurs et d'approximations — volontaires ou non — reprises puis amplifiées, en fonction des modes, pendant quatre siècles. Ce faisant, l'auteur rend à cette femme passionnante sa réalité, loin des fantasmes entourant les maîtresses royales, et décrypte comment sa vie, qui reste sur bien des aspects un trou noir, a pu prendre une telle place dans l'imaginaire collectif et le roman national français.


Retrouver la chronique de Diane de Poitiers de Didier Le Fur.
 

Chang Kaï-Shek le grand rival de Mao de Alain Roux chez Payot

 

Une biographie monumentale, fruit de cinq années de recherches, qui redonne à cette figure majeure du XXe siècle la place qu’elle mérite dans l’Histoire. Sinologue reconnu, Alain Roux est professeur émérite des universités à l'Institut national des langues et civilisations orientales. Il est l'auteur entre autres d’une biographie de Mao (Le Singe et le Tigre, 2009) et d’un manuel sur La Chine contemporaine devenu un classique.

 

Le jury du Grand Prix de la Biographie politique : Marie-Louise Antoni, Patricia Barbizet, Dominique Besnehard, Arlette Chabot, François Ewald, Gaspard Kœnig, Anne Lauvergon, Joseph Macé-Scaron, Muriel Mayette-Holtz, Anne Meaux (Présidente), Catherine Nay, Patrick-Olivier Picourt (Secrétaire général), Alain-Gérard Slama.

 

Retrouver la liste des prix littéraires français ou francophones.