31 livres encore dans la deuxième sélection du Prix Médicis 2020

Antoine Oury - 05.10.2020

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - prix medicis 2020 - prix litteraire - rentree litteraire 2020


Les semaines de la rentrée littéraire passent, et les listes se succèdent : peu après les jurés du Femina, ceux du Prix Médicis dévoilent les 31 titres qui font encore partie de leurs favoris. Trois catégories d'ouvrages seront distinguées : les romans français, les romans étrangers et les essais. Rendez-vous le 6 novembre pour le verdict et les lauréats.



La sélection 2020 dans la catégorie Romans français :

Le Cœur synthétique, par Chloé Delaume (Seuil)
Le Grand vertige, par Pierre Ducrozet (Actes Sud)
La fille du père, par Laure Gouraige (P.O.L)
L’Anomalie, par Hervé Le Tellier (Gallimard)
La Tannerie, par Celia Levi (Tristram)
Mes fous, par Jean-Pierre Martin (L’Olivier)
Une piscine dans le désert, par Diane Mazloum (JC Lattès)
Histoires de la nuit, par Laurent Mauvignier (Minuit)
Comédies françaises, par Éric Reinhardt (Gallimard)
Thésée, sa vie nouvelle, par Camille de Toledo (Verdier)

La sélection 2020 dans la catégorie Romans étrangers :

Permafrost, par Eva Baltasar, traduit par Annie Bats (Verdier)
L’Autre moitié de soi, par Brit Bennett, traduit par Karine Lalechère (Autrement)
Apeirogon, par Colum McCann, traduit par Clément Baude (Belfond)
Un promeneur solitaire dans la foule, par Antonio Muñoz Molina, traduit par Isabelle Gugnon (Seuil)
Les garçons de l’amour, par Ghazi Rabihavi, traduit par Christophe Balaÿ (Serge Safran)
Lumière d’été, puis vient la nuit, par Jon Kalman Stefansson, traduit par Eric Boury (Grasset)
Chinatown intérieur, par Charles Yu, traduit par Aurélie Thiria-Meulemans (Aux Forges de Vulcain)

La sélection 2020 dans la catégorie Essais :

La vie comme un livre, par Olivier Betourné (Philippe Rey)
Chaudun, la montagne blessée, par Luc Bronner (Seuil)
Libres d’obéir : Le management, du nazisme à aujourd’hui, par Johann Chapoutot (Gallimard)
Éparses, par Georges Didi Huberman (Minuit)
Wuhan, ville close, par Fang Fang, traduit par Frédéric Dalléas et Geneviève Imbot-Bichet (Stock)
Joseph Kabris ou les possibilités d’une vie, par Christophe Granger (Anamosa)
Fin de combat, par Karl Ove Knausgaard, traduit par Christine Berlioz, Laila Flink Thullesen et Jean-Baptiste Coursaud (Denoël)
Raviver les braises du vivant, par Baptiste Morizot (Actes Sud)
Suivant l’azur, par Nathalie Léger (POL)
Personne ne sort les fusils, par Sandra Lucbert (Seuil)
Sandor Ferenczi, par Benoît Peeters (Flammarion)
Affranchissements, par Muriel Pic (Seuil)
La Réponse à Lord Chandos (Galilée) et L’homme aux trois lettres (Grasset), par Pascal Quignard

La première sélection du Prix Médicis 2020, avec 15 romans français et 13 traduction, avait été publiée en septembre 2020.

Bulle Ogier, Audur Ava Olafsdottir et Luc Lang, avaient été désignés lauréats du Prix Médicis, l'année dernière.

Dossier : tous les prix littéraires de la rentrée 2020

Retrouver la liste des prix littéraires français et francophones


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.