40.000 cartes anciennes pour voir le monde comme au XVIIIe siècle 

Gariépy Raphaël - 14.10.2020

Culture, Arts et Lettres - - cartes anciennes topographie - British Library bibliothèque - ressource en ligne carte


Il y a de cela quelques siècles, privés de Google maps, les souverains anglais n’avaient que des cartes tracées à la main et des illustrations pour se représenter leur vaste empire. La British library donne aujourd’hui accès à 40.000 de ces documents, une véritable plongée dans le passé. 
 


Durant 7 années, une équipe d’experts réunissant des conservateurs, restaurateurs et spécialistes en imagerie ont travaillé pour cataloguer et numériser la collection « K.Top » : la collection de cartes du roi George III. Connu pour son intérêt pour les sciences et l’agriculture, le souverain anglais possédait un nombre impressionnant de cartes, atlas et mappemondes, qui s’étalent sur plus de 5 siècles. 

À partir d’aujourd’hui, ces documents pourront être consultés en ligne via le Flickr Commons de la British Library. Ce cadeau numérique permettra au public d’explorer le monde comme il était possible de le faire au XVIIIe siècle, les dessins et les cartes donnant un aperçu des merveilles présentes à l’autre bout du globe. Oubliez les simulateurs de vol dernier cri ou la réalité virtuelle : le véritable voyage en fauteuil se fait à travers cette plongée dans l’histoire. 
La collection fait partie de la « grande bibliothèque du roi » qui a été offerte à la Nation par George IV en 1823. Ces données topographiques ont été amassées pendant la période de formation de l’Empire britannique, il s’agit d’une ressource précieuse pour les chercheurs qui souhaitent étudier les interactions de l’archipel avec le reste du monde à cette époque.

Les documents réalisés entre 1500 à 1824 couvrent des territoires extrêmement divers. 

<

>



On pourra également retrouver la carte dessinée à la main de New York, présentée au futur Jacques II en 1664, une représentation de Kangxi de la Chine de 1719, réalisée par le jésuite italien Matteo Ripa, une grande carte manuscrite de James Cook des îles de Saint-Pierre-et-Miquelon ou encore une première représentation des terres de Londres à partir de 1800. Pour en savoir plus, rendez-vous à cette adresse

Un voyage à travers l’espace et le temps à un prix défiant toute concurrence.  



Crédit photo : British Library - Hemisphaerium Coeli Australe (Boreale), in quo loca Stellarum fixarum secundum Æquatorem, per ascenciones ad annum 1730 completum, sistuntur, a J.G. Doppelmaiėro; operâ J.B. Homanni.


Commentaires
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.