70 000 visiteurs ont traversé la Forêt des Livres

Cécile Mazin - 03.09.2016

Culture, Arts et Lettres - Salons - forêt livres littérature - renaud livres dédicaces - édition rencontre auteurs


Après le succès des vingt ans de La Forêt des Livres qui a rassemblé le dernier dimanche d’août sous les arbres centenaires du village forestier de Chanceaux-près-Loches 70 000 visiteurs en une seule journée autour de 200 auteurs, cette fête gratuite et ouverte à tous a encore réuni, pour une après-midi de dédicaces en plein air, les plus belles signatures.

 

Gonzague Saint Bris et Renaud

 

 

Cette XXIe édition de La Forêt des Livres a réuni autour de 200 auteurs en une seule journée 70 000 visiteurs à Chanceaux-près-Loches (Touraine). Le chiffre avancé résulte des estimations des forces de l’ordre présentes. Les gendarmes, déployés en grand nombre, ont dû canaliser les centaines de visiteurs massés devant les stands de dédicaces de Renaud, Fabrice Luchini ou encore Michel Cymes, véritablement pris d’assaut. 

 

La surface totale du salon littéraire à ciel ouvert, a été agrandie d’un quart cette année, avec l’ouverture d’une nouvelle partie du parc du château. 

 

Hélène Carrère d’Encausse, Secrétaire perpétuel de l’Académie française et Présidente de la XXIe édition de La Forêt des Livres assure : « La Forêt des Livres est une expérience exceptionnelle pour les auteurs et les lecteurs, car elle permet leur rencontre et leur dialogue dans un esprit de liberté totale. C’est l’esprit du lieu, l’inspiration de Léonard de Vinci qui favorise ce moment miraculeux de civilisation et de civilité. Merci aux maîtres d’œuvre de cette entreprise. » 

 

"Le Woodstock de la littérature"

 

« Je remercie Gonzague Saint Bris de m’avoir invité dans ce lieu magnifique, dans ce château du Clos Lucé où j’ai passé la nuit et je le remercie surtout d’avoir cité Jean Giono et ce livre merveilleux que j’ai lu dix fois qui s’appelle “L’Homme qui plantait des arbres”, c’est un joyau, c’est un chef d’œuvre », assurait le chanteur Renaud, invité de cette édition.

 

Et d’ajouter : « Je remercie mes illustres ancêtres que j’ai dévorés adolescents comme Guy de Maupassant, comme Aristide Bruand, comme Boris Vian, comme Jacques Prévert et tant d’autres, Frédéric Dard bien sûr, et dans un autre domaine je remercie Georges Brassens qui m’a donné le goût de la poésie, des mots plus que Rimbaud et Verlaine. Je vous remercie tous infiniment le public si nombreux. Je ne pourrais pas signer autant de livres aujourd’hui qu’il y a de monde. »

 

Cette fête culturelle, populaire, gratuite et ouverte à tous, conçue et organisée par Gonzague Saint Bris et réalisée par l’Association Europe Touraine Culture et Communication n’est pas seulement due à son affluence chaque année plus importante, mais aussi à l’extrême qualité de ses 200 auteurs et aux choix de son jury qui font de la manifestation l’avant-première nationale à la rentrée littéraire au pays de Rabelais, de Ronsard, de Balzac et de Vigny.