Trois jours pour promouvoir la littérature à Courbevoie, en présence des académiciens : Amin Maalouf (parrain du festival) et Hélène Carrère d’Encausse, mais également de nombreux auteurs : Philippe Besson, Hédi Kaddour, Lisa Lugrin, Clément Xavier, Clémentine Beauvais… Cette septième édition promet d’atteindre le double objectif de rendre accessible la culture et de favoriser l’échange entre les auteurs et le public. Dans ce but, tous les spectacles proposés seront gratuits afin de célébrer les mots et d’explorer la langue française, en famille ou entre adultes. 

 

 

 

Le Magic Mirror reprend ses quartiers dans le parc des Pléiades pour accueillir pièces de théâtre, lectures, rencontres avec les auteurs, tables rondes, concerts... 

 

Parmi les temps forts : Amin Maalouf et Hélène Carrère d’Encausse échangeront avec le public lors de rencontres respectivement animées par Isabelle Étienne et Estelle Lenartowics. Marcel Pagnol sera mis à l’honneur par la mise en scène du célèbre « château de ma mère », interprété par Antoine Seguin. Un hommage sera également rendu à Victor Hugo dont les poèmes écrits entre 1852 et 1855 feront l’objet d’un spectacle florilège créé spécialement pour le Festival des mots libres. 

 

Des propositions en direction des adolescents : le Festival est bien entendu ouvert à tous, mais cette nouvelle édition réserve une place de choix aux adolescents avec des évènements dédiés. 

 

La remise du premier prix du Roman graphique des lycéens, un projet qui a débuté en début d’année avec une classe de seconde du lycée Lucie Aubrac, dont chaque élève a voté individuellement pour déterminer le lauréat parmi quatre finalistes. Un prix spécifique dont les parrains sont : Lisa Lugrin et Clément Xavier, auteurs de Yékini, le roi des arènes (éditions Flblb) primés au Festival international de la bande dessinée d’Angoulême 2015.

 

Une exposition des travaux graphiques réalisés par les lycéens. Une lecture par Clémentine Beauvais, jeune écrivaine de 16 ans, de son ouvrage les « Petites reines ». Elu meilleur livre jeunesse par le magazine Lire.

 

Un espace numérique

 

Les plus petits ne seront pas en reste. Pour la première fois, ils pourront voyager dans un véritable camion de pompier, transformé en camion à histoires. Ils y découvriront les aventures de « L’Ours qui avait une épée ». 

 

Au-delà des spectacles, tout au long du festival, de nombreuses animations seront proposées pour apprendre ou se distraire en s’amusant : ronde des mots, mots croisés géants, jeu de l’oie, dictée, battle des mots libres, speed booking, heure du conte, coups de cœur des bibliothécaires, bibliothèque éphémère, troc de livres, quiz littéraire…

 

C’est sous le signe de l’humour que le festival prendra fin avec Oldelaf qui démontrera en chansons l’absurdité du monde qui nous entoure.


Détail de la programmation.