À Bassora, le palais de Saddam Hussein transformé en musée

Clément Solym - 02.12.2008

Culture, Arts et Lettres - Expositions - palais - Saddam - Hussein


C'est à l'armée britannique que l'on devra de pouvoir visiter le musée qui sera prochainement ouvert à Bassora, l'un des anciens palais de Saddam Hussein.

Avec pour nom de code Operation Bell, du nom de l'archéologue Gertrude Bell, qui participa à l'élaboration du Bagdad Museum en 1926, cette réhabilitation profitera d'une aide financière du British Museum, mais l'on insiste sur le fait que cette entreprise est entièrement entre les mains irakiennes.

Construit dans les années 90, cet ancien palais est situé à proximité d'un lac artificiel et non loin du fleuve Chatt al-Arab, confluent du Tigre et de l'Euphrate, le palais est essentiellement constitué de marbre. Selon les analyses du major Rupert Burridge, de la Royal Engin­eers, la conversion en musée sera relativement aisée.

Les antiquités et la culture irakienne seront à l'honneur, avec une vaste collection d'objets d'art, y compris originaires de Bassora, du moins pour ceux qui auront survécu aux pillages de 1991, ce musée s'orientera clairement vers l'ethnologie, et proposera des manuscrits anciens. On y retrouvera aussi des morceaux d'histoire moderne, pour raconter les événements récents.

Les coûts de construction se monteraient à 11,8 millions €. Dès que le premier ministre aura donné son accord, les travaux pourront commencer, et le Musée de Bassora ouvrirait alors sous deux ans.