medias

À deux jours du Festival du livre d'Édimbourg, des auteurs restent sans visa

Fasseur Barbara - 09.08.2018

Culture, Arts et Lettres - Salons - festival international livre Édimbourg - Ecosse Livre Visa - Auteur Visa Edimbourg


Du 11 au 27 août se déroule le festival international du livre d’Édimbourg. Rassemblant 55 nationalités, l’évènement accueille plus de 900 artistes-auteurs. Mais cette année, cette diversité semble compromise puisqu’à quelques jours du coup d’envoi, certains d’entre eux se sont vu refuser le visa nécessaire à leur venue sur le territoire britannique par le ministère de l’Intérieur.


Torrential rain at the opening of the 2008 Edinburgh International Book Festival
Edinburgh Blog, CC, BY 2.0


 

Nick Barley, directeur du festival, annonçait que nombre d’auteurs invités avaient rencontré des problèmes pour l’obtention de leur visa, mettant en doute la présence de plus d’une dizaine d’entre eux lors de l’évènement. Certains auraient même reçu des demandes « kafkaïennes » de certificat de naissance, de mariage, relevé bancaire et parfois même des tests biométriques à cause du durcissement de la législation sur l’immigration.

 

Bien que des députés britanniques et écossais, des représentants du British Council ou encore des ambassades britanniques à travers le monde se soient mobilisés pour venir en aide aux auteurs touchés afin de faire avancer au plus vite leur demande, certains sont pour le moment toujours en attente tandis que d'autres enchainent les refus.

 

Pour le directeur du festival, ce genre de difficultés ne fera qu’empirer, la concrétisation du Brexit approchant. Il confie au Guardian : « Notre relation avec les auteurs est en train d’en pâtir parce que le système est complètement inadapté à la situation. » Pour lui, un tel traitement met en danger la culture et la diversité sur le territoire britannique.

 

Il se dit ainsi prêt à mettre en place un groupe de travail avec les différentes organisations culturelles afin de faire pression sur le gouvernement britannique. Selon lui le système doit être « simplifié et facilité » pour que les artistes invités conservent par la suite la possibilité de participer aux manifestations. « Les lois sur l’immigration qui ont été adoptées récemment rendent les choses beaucoup plus difficiles cette année. »

 

Il ajoute : « Nous avons besoin d’un nouveau système dans lequel des organisations artistiques réputées peuvent obtenir un processus de visa simple et rationalisé pour faciliter la venue des participants invités dans le pays sans avoir à passer par le processus humiliant qu’ils ont dû subir. Nous devons faciliter les choses. »


Brexit : l'édition passe de la zone de confort
à la bande d'arrêt d'urgence


Deidre Brock, député d’Édimbourg Nord et de Leith, qui a travaillé sur ce genre de dossier pour les manifestations culturelles, a soulevé la question au Parlement britannique. Elle a déclaré que son bureau avait connu des retards et des rejets de plus en plus importants pour les artistes et les organisateurs, en particulier du Moyen-Orient.

 

« Je crains que beaucoup finissent par choisir de ne plus essayer tout simplement, et nous serons appauvris à cause de cela. Les festivals d’Édimbourg seront lésés par l’attitude hostile de Londres vis-à-vis des visas. »

Elle ajoute qu'« Édimbourg a besoin de toute urgence que le gouvernement britannique repense sa politique de visa et contribue à faire en sorte que ses festivals restent une vitrine mondiale fantastique pour les arts et l’attrait international de l’Écosse. »
 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.