"À l'été 2015 une grande fête nationale de la littérature jeunesse"

Cécile Mazin - 26.11.2014

Culture, Arts et Lettres - Salons - Fleur pellerin - Vincent Monadé - livre lecture adolescents


Au Salon de la littérature et de la presse jeunesse, la ministre de la Culture a confirmé la création d'une fête dédiée à la Jeunesse. Un projet dont le président du Centre national du livre, Vincent Monadé avait présenté aux Histoires Sans Fin, en octobre dernier. « Elle se fera avec les bibliothèques et les librairies. Elle cherchera à aller trouver le grand public là où il est », expliquait-il.

 

© MCC / Thibaut Chapotot

 

Lors de son allocution, la ministre a précisé quelques-uns des contours de cette manifestation, laissant comprendre que les réticences soulevées par certaines organisations de bibliothécaires n'auront pas su vaincre les volontés. Prévue pour l'été 2015, du 15 au 31 juillet, la manifestation se déroulera donc durant les grandes vacances, « période la plus propice pour toucher les jeunes et leurs familles quand ils ont du temps libre ». Fleur Pellerin n'a pas manqué de préciser que la réussite de cette manifestation viendrait aussi de ce que les collectivités et l'ensemble de la filière y prendraient part.  

 

Cette fête repose sur trois idées fortes :

•  la date retenue est celle du temps libre et des loisirs en famille

•  le livre et la lecture vont à la rencontre du public, et non l'inverse

•  la lecture à haute voix des textes et un cadre pluriartistique irriguent la manifestation.

 

Et la ministre d'insister : « Cette fête a pour objectif d'insister sur le caractère de plaisir de la lecture et de lutter contre le décrochage qu'on constate chez certains adolescents. » Toucher le plus grand nombre de jeunes, avec en priorité « ceux pour [qui] les livres ne sont pas aisément disponibles, il faut sortir les livres des lieux qui lui sont consacrés et aller avec lui à la rencontre du public ». 

La fête de la jeunesse permettra donc d'amener des livres sur les lieux de vacances. Je souhaite que des partenariats se nouent avec des réseaux nationaux tels que les campings, les centres de loisirs ou les clubs de vacances où les livres sont aujourd'hui trop peu présents. Les réseaux des bibliothèques et des libraires volontaires seront bien entendu essentiels pour concevoir, ensemble, les moyens de mise à disposition des livres et des activités d'accompagnement de cette lecture. Nous n'oublierons pas tous les enfants qui ne peuvent pas partir en vacances, pour lesquels la présence de livres est d'autant plus importante. Des bibliobus itinérants pourront également se rendre directement sur les lieux de vacances. [...]

Je veux que les enfants puissent faire de la lecture l'expérience d'un plaisir partagé, et affermir la place du livre parmi les nombreux modes de divertissement qui leur sont proposés. 

  

Vincent Monadé avait d'ailleurs insisté sur la place que prendraient les auteurs dans cette manifestation : « On ne les a pas oubliés, la Charte pour les auteurs et les illustrateurs jeunesse et la Société des Gens de Lettres (NdR : La présidente de la S.G.D.L, Marie Sellier, est auteure jeunesse) participent à toutes les réunions que nous avons en comité restreint ou élargi et continueront à y participer. Les auteurs iront jouer tout leur rôle, c'est eux qui iront porter leurs textes auprès des gens, ils les liront, ils les présenteront, ils seront très présents dans la fête. »

 

 

« Promouvoir la lecture auprès des jeunes est l'ambition première de cette manifestation nationale. Transmettre le plaisir de lire et déculpabiliser le rapport au livre seront au cœur des actions mises en œuvre pendant cette opération nationale, populaire et festive », précise également le Centre national du livre.

 

Ci-dessous, le discours de la ministre

 

  Discours Salon Du Livre Et de La Presse Jeunesse Montreuil (Fleur Pellerin)