Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

medias

À l'INHA, une bibliothèque pour l’histoire de l’art

Antoine Oury - 23.12.2016

Culture, Arts et Lettres - Expositions - INHA - INHA bibliothèque - INHA salle Labrouste


Suite à la restauration de la salle Labrouste, qui accueille sa bibliothèque, l'Institut national d'histoire de l'art (INHA) organise une grande exposition, du 13 janvier au 1er avril 2017. « Une bibliothèque pour l’histoire de l’art » proposera une sélection d’œuvres, de documents d’archive et de travail sur les collections de l'INHA.

 

La Salle Labrouste restaurée

 

 

Pour célébrer l’installation de sa bibliothèque en salle Labrouste restaurée, l’Institut national d’histoire de l’art présentera du 13 janvier au 1er avril 2017 l’exposition « Une bibliothèque pour l’histoire de l’art ». Elle proposera aux amateurs comme aux érudits, à tous les passionnés d’art, une sélection d’œuvres, de documents d’archive et de travail, illustrant la diversité et le prestige des fonds de sa bibliothèque, la richesse de ses sources. 

 

Dans la bibliothèque de l’INHA cohabitent et dialoguent ensemble des documents, des critiques d’art, des textes de savants ou de chercheurs, instruments de travail de l’historien — archives, autographes, manuscrits, photographies — et des œuvres d’art, incunables rares, dessins japonais, épreuves de gravures des plus grands artistes, livrant un témoignage vivant de la recherche en histoire de l’art et en archéologie.

 

Nul doute que l’on retrouve là l’empreinte de son fondateur Jacques Doucet (1853-1929), grand couturier et collectionneur parisien, intimement convaincu que l’histoire de l’art s’écrit autant par les artistes que par les savants et les chercheurs. C’est ce dialogue si singulier que l’exposition Une bibliothèque pour l’histoire de l’art entend révéler au public, à l’heure où la bibliothèque de l’INHA accueille ses lecteurs dans une salle Labrouste restaurée, chef-d’œuvre de l’architecture du XIXe siècle.

 

Cette exposition revient sur les épisodes successifs de la construction intellectuelle, humaine, institutionnelle de la bibliothèque de l’INHA, comme sur la constitution de ses fonds qui se sont enrichis au fil du temps depuis sa fondation, notamment en 2014 avec ceux des Archives de la critique d’art de Rennes puis en 2016 avec l’intégration de la Bibliothèque centrale des musées nationaux. Dans des cahiers de notes de Delacroix, sur les gravures d’un Goya ou d’un Matisse, au fil des éditions successives des Vies de Vasari, dans le Fourre-Tout de Ben, comme dans le fonds d’archives de l’archéologue Deschamps, des œuvres et des ouvrages tracent des généalogies et racontent à leur manière des histoires de l’histoire de l’art ainsi que leur intrication dans l’Histoire.

 

Le vernissage aura lieu le jeudi 12 janvier à partir de 19 heures.