À Lyon, Poelvoorde et Chalandon réunis autour de “Profession du père”

Victor De Sepausy - 08.07.2019

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - Poelvoorde Chalandon - profession père - violence enfant


Dans les rues de Lyon, un certain Benoit Poelvoorde déambule. Et tourne. À ses côtés, on croise même le romancier et journaliste à l’origine de ce film : Sorj Chalandon. Pour son ouvrage sorti en 2015, Profession du père, c’est le réalisateur Jean-Pierre Améris qui est à l’œuvre. 
 



Voilà donc quelques semaines que l’équipe a envahi les rues lyonnaises pour capter les images, intérieures ou extérieures, qui composeront cette adaptation. Et à l’occasion d’une visite, l’acteur et le romancier se retrouvent presque face à face, raconte France Info
 
« Une aventure d’enfant. Pour moi, il n’y avait que Benoît Poelvoorde pour jouer le personnage du père. Moi j’aime Benoît Poelvoorde et je voudrais que les spectateurs l’aiment dans ce rôle », assure le réalisateur, conquis par sa lecture du livre de Chalandon.

Profession du père avait marqué la rédaction : ce livre né d’une blessure personnelle est devenu une histoire à part entière, où Sorj Chalandon est sans conteste un écrivain « sadique ». On reçoit tous les coups que le garçon reçoit, on a honte, « l’œil gonflé, presque fermé », on a « du sang dans la bouche, de la peur partout ». Le cœur au bord des lèvres, on se contente d’un impénétrable : « Tu connais ton père », dont la mère panse à l’infini des plaies impensables. 

On saigne à mort, dans le silence absolu de la lecture, et on attend une quelconque vengeance. Peut-être viendra-t-elle si on tourne la page ?

Revenant à Lyon, où il est né, l’auteur confirme son intuition : nul besoin d’intervenir dans le travail que Poelvoorde et Améris ont engagé. Confiance absolue.

« Benoît Poelvoorde est tout en retenue et en éclats de fureur. C’est mon père ! Audrey Dana, c’est ma mère, en plus jolie, et plus protectrice, avec son caractère affectueux. Et quant à Jules Lefevre, qui joue Émile, il est à tomber par terre. C’est un acteur qui porte le film au même titre que les deux autres. J’ai été sidéré par ce qui se dégage de lui. Je ne m’attendais pas à ça et j’ai été cueilli », indique-t-il.
 


Son prochain roman, Une joie féroce, sortira pour la rentrée littéraire. Un peu plus éloigné des histoires de famille, avec une libraire partie en guerre contre la maladie.


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.