A Montmartre, exposition cabaret Autour du Chat noir

Clément Solym - 01.10.2012

Culture, Arts et Lettres - Expositions - Chat noir - exposition - cabaret


Quelque part dans les hauteurs de la Butte, le Musée de Montmartre ouvre actuellement ses portes et jusqu'au 13 janvier prochain aux visiteurs, en présentant 200 oeuvres qui retracent le parcours mythique des lieux, et plus spécifiquement, du Chat noir, tout à la fois cabaret et revue.

 

 

 

 

 

Rodolphe Salis, en 1881, aura eu une riche idée, en ouvrant  d'abord sa revue, avant de s'appuyer sur elle pour présenter son cabaret, où « on coudoie les hommes les plus illustres de Paris, qui s'y rencontrent avec des étrangers venus de tous les points du globe »...

 

Dans le Musée, on retrouve des objets du quotidien, ou encore des toiles, illustrant la vie artistique. Des gravures se succèdent présentant la butte - avant que l'on n'y bâtisse le Sacré-Coeur. On découvre également tout l'engagement politique d'un Montmartre qui a réclamé son indépendance vis-à-vis de Paris, décidé à se séparer du reste de la capitale. 

 

Le Chat Noir, fondé en 1881 par Rodolphe Salis à Montmartre est le premier cabaret littéraire, artistique et musical d'avant-garde à Paris. Ce cabaret fut un lieu d'innovation et d'improvisation où les soirées ne se limitaient pas aux programmes habituels. Au contraire, elles constituèrent un mélange imprévisible de chansons et de boniments, avec le théâtre d'ombres comme principale attraction. 

Pour la première fois, un piano est autorisé par la police. Les pianistes s'y succèdent : Paul Delmet et Albert Trinchant. Erik Satie, Claude Debussy et Gustave Charpentier y composeront également leurs musiques.

 

Et après le premier Chat, un second Chat noir fut ouvert, où l'on créa des théâtres d'ombres, et une nouvelle atmosphère de détente et de plaisir. Neuf salles en tout hébergent autant de créations et d'ambiances, retraçant histoire, musique, théâtre, écriture et peinture, avec quelques figures emblématiques comme la petite pièce dédiée à Aristide Bruant, notamment, le parolier. Et ce, jusqu'au cirque, qui va prendre une place infinie et dont les personnages, le clown plus spécifiquement, viendront peupler les oeuvres, se substituant un peu à l'image de Pierrot...

 

 

<

>

 

 

« Ironie, satire et humour ! Voilà les maîtres mots de cette exposition », peut-on lire en entrant. Et en sortant, on en retient surtout la folle époque de cette fin de siècle, agitée par le tragique épisode de la Commune, mais également l'effervescence et la créativité qui ont présidé, définissant une grande part du paysage parisien nocturne... 

 

L'ensemble de cette exposition est encadré par un catalogue, publié chez Skira Flammarion, Autour du Chat noir, Arts et Plaisirs à Montmartre 1880-1910, en bilingue français-anglais. À découvrir, dans tous les cas - 8 € pour l'entrée.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.