A Paris, un Salon ouvert aux quatre coins du monde et du livre

Clément Solym - 11.03.2012

Culture, Arts et Lettres - Salons - Salon du livre de Paris - Moscou - Japon


Scolaires, professionnels, amateurs, passionnés : comme chaque année le Salon du livre s'apprête à ouvrir grandes ses portes pour ceux qui cherchent un coin chaud pour bouquiner. Une édition qui est également à la croisée des chemins, pour de bon, puisqu'un certain Amazon prend cette année un espace de 80 m2, une grande première. 

 

Cette 32e édition, ce seront donc 2000 auteurs, 1200 éditeurs, avec le Japon invité d'honneur, et Moscou pour le seconder. Cöté Japon, on notera la présence du prix Nobel de littérature Kenzaburô Oe, Hideo Furukawa, Mitsuyo Kakuta et Risa Wataya, ou Hitonari Tsuji, Femina étranger en 1999. Plusieurs mangaka seront également présents. On annonce également le retour de Buenos Aires, des livres anciens, récents et numériques. Quarante pays seront représentés, « ce qui n'est pas loin d'être une représentation à la hauteur des grandes foires mondiales du livre », précise le commissaire général, Bertrand Morisset. 

 

Et toujours côté professionnels, le marché du film s'ouvrira à chacun, alors que 120 producteurs sont déjà inscrits pour la journée professionnelle du vendredi. La veille, c'est toute une journée dédiée à la traduction qui se met en place, plébiscitée au point qu'il a fallu refuser des inscriptions. 

 

 

 

Tout un programme. Antoine Gallimard, président du SNE souligne l'importance des scolaires dans ce contexte, avec 30.000 élèves attendus, tout autant que l'implication des quinze régions, qui financent la venue de leurs éditeurs et auteurs. Notons que la région Île-de-France sera partenaire officielle, cette année, et devrait apporter 7 à 8000 lycéens visiteurs supplémentaires. 

 

Or, cette année, c'est aussi la présidentielle, et les candidats, après avoir visité le Salon de l'Agriculture, ne pourront pas faire l'économie du Salon du livre. Avec un Nicolas Sarkozy qui viendrait inaugurer ? « L'inauguration sera faite par Frédéric Mitterrand. Nous n'avons pas de nouvelles de la part de Nicolas Sarkozy », note Antoine Gallimard, qui avait déploré, durant la Foire de Brive, l'absence du président de toutes les précédentes éditions du Salon. Le président, certes, mais qu'en sera-t-il du candidat ?

 

Un débat est organisé à 16 h 30, entre les représentants des candidats, autour de la question culturelle et de l'exception française. 

 

Mais voilà, cette année, l'attraction, comme Google Books avait pu l'être durant ses deux années de présence, ce sera Amazon. Un espace de 80 m2, donc, et un acteur venu exclusivement pour vendre sa tablette et ses bienfaits. « Amazon est une réalité, c'est normal qu'il soit sur le salon. Ce qui est anormal, c'est qu'ils bénéficient d'un régime fiscal particulier », pointe Antoine Gallimard. Le siège social de la firme est en effet basé au Luxembourg, et lui permet de profiter d'avantages multiples en matière de TVA. 

 

« Leurs déclarations me gênent plus que leur présence au Salon. Amazon n'est pas partisan de l'exception culturelle française, ni l'un de ses acteurs. Mais cela ne nous empêchera pas de débattre », poursuit le président du SNE. « C'est la première fois que l'on retrouve la présence d'Amazon pour un Salon du livre, le choix de Paris leur a paru opportun, et c'est une fierté pour nous », ajoute Bertrand Morisset. Mais d'autres acteurs numériques comme Bookeen, Kobo ou Sony seront également présents et l'on « regrette l'absence de la FNAC que l'on aurait bien aimé retrouver ».

 

Retrouver un cyberlibraire, dans la plus grande librairie de France . « Je n'aime pas cette expression : il faudrait plutôt dire que c'est la plus grande offre, le plus grand espace de chalandise, durant une période donnée. Mais je tiens à préciser que 70 % des stands sont tenus par des libraires indépendants. Vendre des livres au Salon du livre ne nuit pas à la librairie », ajoute le commissaire général. 

 

Un salon durant lequel le temps de visite moyen d'une personne est de six heures... et dont tout le programme est à retrouver à cette adresse