Abdesselam Cheddadi, prix de la traduction Ibn Khaldoun-Senghor

Clément Solym - 05.11.2010

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - tunis - khaldoun - cheddadi


C'est aujourd'hui que le lauréat du prix de la traduction 2010, créé par la Francophonie et l'Organisation arabe pour l'éducation, la culture et les sciences, recevra sa récompense.

Cette année, c'est à Abdesselam Cheddadi qu'il revient. Chercheur à l'université Mohamed V de Rabat, il a été distingué pour sa traduction en français des mémoires d'Ibn Khaldoun, penseur et philosophe du XIVe siècle. (photo le représentant, à Tunis)


Il recevra son prix des mains d'Abdou Diouf, et Mohamed El Aziz Ben Achour, respectivement secrétaire général et directeur général des deux organisations.

Le prix en question, dit Ibh Khaldoun-Sanghor, existe depuis 2008, et récompense toute personne dont le travail encourage les échanges culturels avec le monde francophone.

D'une année sur l'autre, il prime la traduction vers l'arabe d'un livre français, ou comme cette année, à l'inverse de l'arabe au français. Pour la présidente Tahani Omar, Abdesselam Cheddadi a su réaliser une excellente traduction.


Crédit photo Wikipedia