medias

Abruzzes : Turin instaure la solidarité pour les éditeurs victimes du séisme

Nicolas Gary - 21.01.2017

Culture, Arts et Lettres - Salons - salon livre turin - tremblement terre Abruzzes - éditeurs séisme Turin


Une fois de plus frappée par les tremblements de terre, l’Italie accuse le coup. Le 18 janvier dernier, trois secousses d’une magnitude supérieure à 5 ont frappé dans la région des Abruzzes. Après les violents tremblements d’août et d’octobre, le pays est une fois de plus secoué. En gage de solidarité, le Salon du livre de Turin a décidé de faire un beau geste.

 

la ville d'Arquata del Tronto

 

 

L’édition qui doit se tenir du 18 au 22 mai prochains du Salon de Turin, souhaite offrir aux exposants venus de la région des Abruzzes, une totale gratuité – frais d’inscription et d’occupant de stand. Le Conseil d’administration de la manifestation, Fondazione per il Libro, doit encore voter pour adopter la proposition.

 

« En raison des événements sismiques de ces derniers jours, ont en effet impacté l’activité et dans de nombreux cas, frappé le siège de maisons d’édition de taille petite et moyenne », expliquent les organisateurs de Turin. Pour leur garantir un accès au salon, en dépit des conséquences économiques des tremblements de terre, Turin opte pour la gratuité.

 

Chiara Appendino, maire de la ville, assure que « l’initiative est dans le prolongement de l’engagement et de l’action de solidarité de la ville et du salon en faveur des zones sinistrées ». Parmi les autres opérations prévues, l’opération Un libro per ri-costruire, par laquelle la librairie Portici di Carta, située à Turin, a récolté 2500 ouvrages. Ces derniers ont été remis à la ville d’Arquata del Tronto, et serviront de noyaux pour la reconstruction d’une bibliothèque, et pour l’école.

 

De Turin à Montreuil : livre et jeunesse, trait d'union entre l'Italie et la France 

 

« Le Salon international du livre de Turin a pour mission de faciliter la présence des maisons d’édition, lors de son prochain rendez-vous, pour les éditeurs en provenance des zones ravagées de l’Italie centrale », assurent les organisateurs.