AC/DC : Du rock pour les hommes, les vrais ! Encore que…

Clément Solym - 03.01.2010

Culture, Arts et Lettres - Audiolivre - AC/DC - rock - hommes


Oui, c’est un fait, j’ai mis les doigts dans la prise. « Alternating current/direct current », je sais lire, j’aurais dû le savoir… et pourtant ! Maintenant, j’ai le médiator qui démange et ma petite guitare me dit que ça va être la même chose du coté des fans d’AC/CD (et on dit acédécé !) avec le lancement du coffret collector Backtracks via des titres soi-disant rares.

Vous avez du courant ?


AC/CD et ça déménage ! groupe de rock mi-écossais, mi-australien s’inscrit comme « le » mythe rock de ces dernières années (groupe né en 1973, premier titre en 1975). Riffs de guitare accrocheurs, rythme explosif, une voix et un style imparable (casquette et short noir), le groupe garde le cap. Fidèle à eux-mêmes - alors que certains se perdent dans des délires artistiquement discutables -, éternels, c’est à guichet fermé qu’ils se produisent. AC/DC livre toujours des disques indémodables, à tel point que les titres sur Blacktracks si « inédits » sont sur tous les albums connus du groupe.

2012, n’est pas une fin du monde pour nos dinosaures

AC/CD survit à tout, même à une campagne promotionnelle douteuse. Ce n’est pas une prédiction de la fin du monde, digne d’un roman à la Stephen King (premier fan du groupe) qui fera peur au groupe en lui-même, mais peut-être aux fans de la première heure.

Alors, à prévoir dans le boomker boîtes de conserve, de l’eau, un mec ou une fille pour la survie de l’espèce et au moment où on entendra un : « tu m’écoutes quand j’te parle » un bon AC/CD fera l’affaire. Rien que pour ça, ambiance électrique pour ambiance électrique, Backtracks a toute sa place.

Et, vous n'étiez pas au jus ?

Backtracks c’est aussi un bilan laconique. Bon Scott premier chanteur du groupe décédé en 1980 ne mettra pas fin à la formation. Brian Johnson recruté par les frangins Augus et Malcom Young (guitaristes), s’est fait repérer alors qu’il jouait la doublure de Bon sur l’album deuil Back in Black. Depuis, l’homme à la casquette incarne le groupe rock des hommes, des vrais, des tatoués. Souvent imités (on pense aux Guns N’Roses) jamais égalés, ils gardent une forme olympique. Une musique entre le garage et le blues, Backtracks donne la chair de poule. Mais qu’on se le dise, c’est du réchauffé !


Les fans vont disjoncter

Après la sortie de leur dernier album très attendu Black Ice, après leur venue à Paris en juin dernier, le lancement du coffret collector du groupe devrait néanmoins en mettre plus d’un d’accord. C’est un tour d’horizon bref et sans déshonneur avec de jolies choses comme de vrais boulets, en 3 CD avec du live et du studio, 2 DVD : la suite des vidéos de "Family Jewels", et l’intégralité du concert de 2003 au Circus Krone à Munich, 1 livre,1 vinyle studio, 3 lithographies noir & blanc de photos inédites du groupe prises en 1977 aux studios Alberts, des reproductions de pass backstage, goodies de l’époque, un médiator, un poster géant de la tournée "Let There be Rock", une reproduction d’un billet de banque Dollar Australien de la tournée de 1991…

Backtracks c’est juste l’effet d’une bombe qui lance des confettis. Dans le lot, il n’y a même pas le dernier album Black Ice… c’est vraiment de foutre de nous. Ce n’est pas un « indispensable », sauf si les principes des produits purement commerciaux vous ont fait « péter les plombs ».

 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.