Accusé d'abus sexuel, Bryan Singer renonce à la promo des X-Men

Julien Helmlinger - 25.04.2014

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - Bryan Singer - Abus sexuel - Promotion


La semaine dernière, à Hawaï, était déposée une plainte contre Bryan Singer, le réalisateur du prochain opus cinématographique des X-Men. Un certain Michael Egan accuse le cinéaste ainsi que d'autres investisseurs de Digital Entertainment Network de l'avoir plusieurs fois abusé sexuellement à la fin des années 1990, tandis qu'il était mineur. La société se trouve accusée de gérer un « bordel de mâles », tandis que ses « soirées sordides » ne seraient pas inconnues de la sphère hollywoodienne. Si l'Américain dément officiellement cette accusation, un mois avant la sortie de son film, il renonce à participer à sa promotion.

 

 

Facebook

 

 

Au rang des accusés, outre Marc Collins-Rector, déjà reconnu par les autorités comme étant un délinquant sexuel, figurent désormais Bryan Singer, mais aussi Garth Ancier, Gary Goddard et David Neuman. Tous sont investisseurs au sein de la compagnie Digital Entertainment Network, dont le patron et les investisseurs avaient déjà été visés par une plainte de ce type en l'an 2000, par divers employés parmi lesquels Michael Egan figurait déjà. Selon leur avocat, ceux qui ont financé les soirées qui font polémique ne pourraient pas ignorer ce qu'il s'y passait.

 

Bryan Singer a dénoncé la plainte dont il fait l'objet comme une « tentative tordue et détraquée d'extorsion », visant son compte en banque. Alors que son prochain film est entré en phase promotionnelle, il a ajouté que « les allégations me visant sont scandaleuses, ignobles et complètement fausses. Je ne veux pas que ces affirmations inventées de toutes pièces ne viennent détourner la moindre attention de X-Men: Days of Future Past. »

 

Le réalisateur de X-Men : Days of Future Past annonce : « Par respect pour les contributions remarquables des acteurs incroyablement talentueux et des équipes impliquées, j'ai décidé de ne pas participer aux événements médiatiques à venir. Je promets que quand tout cela sera terminé, les faits montreront qu'il s'agit bien d'une tentative tordue et détraquée d'extorsion. Je veux remercier fans, amis et famille pour leur énorme soutien. »


Selon la plainte dont il fait désormais l'objet, Bryan Singer se serait « servi de son pouvoir, de sa fortune et de son statut dans le milieu du spectacle pour agresser sexuellement le plaignant mineur, à l'aide de drogues, d'alcool, de menaces et de flatteries », et notamment en promettant au jeune Michael Egan un rôle dans la série des X-Men. L'avocat du plaignant, Jeff Herman, dément tout lien de la procédure avec la sortie prochaine du film, et affirmé qu'il s'attendait à déposer encore de nombreuses autres plaintes contre des célébrités hollywoodiennes.

 

L'avocat promet de mener une véritable croisade contre les prédateurs sexuels qui, selon lui, auraient fait de nombreuses victimes à Hollywood.