Adaptation au cinéma du roman Bruits de fond, de Don DeLillo

Julien Helmlinger - 19.10.2016

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - Don DeLillo - Bruits de fond White Noise - adaptation film


Le réalisateur et scénariste américain Michael Almereyda, avec son complice récurrent le producteur Uri Singer de chez BB Films, a pris son option pour l'adaptation sur grands écrans du roman White Noise (Bruits de fond en VF) publié par l'écrivain Don DeLillo en 1985. 

 

 

 

White Noise est le huitième roman de l'écrivain, qui lui valut un National Book Award l'année de sa parution. L'histoire met en scène un professeur, Jack Gladney, et sa famille avec laquelle il vit dans le Midwest. Lorsqu'un incident industriel intervient, et qu'un nuage toxique enveloppe la ville.  

 

Une oeuvre critique d'une société de consommation noyée dans le bruit de fond de ses médias. Et un projet abandonné qui avait notamment intéressé le réalisateur de Men in Black, Barry Sonnenfeld.

 

Le duo a déjà collaboré par le passé sur les films Experimenter, avec les acteurs Winona Ryder et Peter Sarsgaard, et Marjorie Prime, qui réunissait au casting Geena Davis, Tim Robbins, Lois Smith et Jon Hamm. Pour l'instant, ils travaillent tous deux à un projet de biopic sur Nikola Tesla.

 

Publié chez Actes Sud, l'ouvrage a été traduit par Michel Courtois-Fourcy, mais se trouve actuellement épuisé...

 

(via DeadLine, Guardian)


Pour approfondir

Editeur : Actes Sud
Genre : litterature...
Total pages :
Traducteur :
ISBN : 9782742734795

Bruit de fond

de Don DeLillo

Les voitures passent à toute vitesse en dessous de nous, elles viennent de l'ouest où se dresse la colonne de feu. Nous les regardons comme si elles pouvaient nous donner un indice, comme si leur surface polie contenait quelques parcelles de ces couchers de soleil, un lustre particulier, une pellicule de poussière révélatrice. La voix des gens, celle des speakers à la radio ne s'élèvent jamais au-dessus d'un murmure. Nous baignons dans quelque chose de doré, dans un air d'une douceur étrange. Des gens promènent leurs chiens, des enfants roulent à vélo, un homme, avec un téléobjectif monté sur son appareil de photo, attend le grand moment. Ce n'est que lorsque la nuit est tombée que les insectes grincent dans la chaleur, que nous nous dispersons lentement, timidement, poliment, voiture après voiture,rendus à nous-mêmes et à notre solitude. Les hommes vêtus de combinaisons de Mylex et portant des masques jaunes sont encore dans les parages. Ils rassemblent leurs terribles données en dirigeant leurs instruments de mesures en direction du ciel et de la terre.

J'achète ce livre grand format à 10.70 €