Adrien Candiard, lauréat du Prix de la liberté intérieure du Jour du Seigneur

Maxim Simonienko - 13.06.2019

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - jour du seigneur émission - Prix de la liberté intérieure - émission catholique france 2


Adrien Candiard a été nommé lauréat de la deuxième édition du Prix de la liberté intérieure, décerné par la rédaction du Jour du Seigneur. L’auteur a été primé pour son livre À Philémon à l’issue de la délibération du jury au mois de mai. Il succède à Sandro Veronesi et son récit Selon Saint Marc.
 

Pour rappel, le Prix de la liberté intérieure récompense un livre (essai, récit, biographie ou fiction) qui « aide à croire, penser et vivre librement ». Il est inauguré par Le Jour du Seigneur, une émission de télévision catholique française  diffusée sur France 2, qui a pour but de porter « des valeurs évangéliques d’ouverture au monde, de dialogue et de tolérance ». 

Cette année, le prix était parrainé par Yves Duteil. Son jury était composé de 7 membres :

Christophe Henning, journaliste à Pèlerin et à RCF, président du jury
Jeanne-Françoise Hutin pour Ouest-France
Frère Yves Combeau pour le Jour du Seigneur
Marie-Joseph Biziou pour La Procure de Saint-Sulpice
Pierre Bovet pour La Procure d’Annecy
Agathe Bischoff-Morales, téléspectatrice
Renaud Delourme, téléspectateur

Voici un résumé de l'oeuvre d'Adrien Candiard, À Philémon, par les éditions du Cerf : 
 
Qu’est-ce qu’un chrétien est obligé de faire ? Qu’est-ce qui lui est interdit ? Et qu’est-ce que cela signifie pour ceux qui ne croient pas ? La morale a aujourd’hui mauvaise presse, mais ce questionnement est plus présent que jamais. Les prêtres le savent bien, à qui on ne cesse de poser ce genre de questions. Ceux qui les posent ne sont pas des névrosés, mais des personnes estimables – croyants ou non croyants – qui s’efforcent de bien vivre, de bien faire, et qui pour cela se débattent de leur mieux avec le grand bazar contradictoire de leurs désirs, de leurs convictions, de leurs attachements, de leurs devoirs, de leurs envies, de leurs fatigues, s’efforçant de faire rentrer le réel compliqué dans des catégories simples : le permis, le défendu, l’obligatoire.

Dans un des livres les plus courts de la Bible, la lettre qu’il écrit à son ami Philémon à propos de la liberté d’un esclave, l’apôtre saint Paul ouvre pourtant un tout autre chemin : celui d’une authentique et exigeante liberté, sous la conduite de l’Esprit Saint.

C’est ce chemin magnifique que ce livre redécouvre.

Adrien Candiard est un frère dominicain vivant au couvent du Caire. Il a écrit plusieurs ouvrages autour de l’islam, le dialogue interreligieux ou la spiritualité chrétienne. Il s'est notamment démarqué par ses pièces de théâtre Pierre et Mohamed et Le Cinquième Évangile. Une interview exclusive du lauréat sera diffusée lors de l'émission dédiée au prix, le dimanche 16 juin à 10h30 sur France 2.

Vous pouvez également découvrir les autres ouvrages finalistes de cette deuxième édition : 

Pour qu’un ciel flamboie, de Véronique de Fombelle (L’iconoclaste)
Avec toutes mes sympathies, d’Olivia de Lamberterie (Stock)
Sermon de Saint Thomas d’Aquin aux enfants et aux robots, de Sébastien Lapaque (Stock)
Un catho s’est échappé, de Jean-Pierre Denis (Cerf)
Le syndrome de Tom Sawyer, de Samuel Adrian (Equateur)
Le plein silence, de Marion Muller-Collard (Labor et fides)

Retrouver la liste des prix littéraires français et francophones

Adrien Candriard — À Philémon — éditions du Cerf — 9782204130721 - 10 €



Commentaires
Merci pour ce livre, à Philémon, que j'ai envie de lire..
Merci pour ce livre que j'ai envie de lire.
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.