Affaire Brunerie : le lauréat refuse son prix, soirée annulée

Clément Solym - 17.11.2011

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - Maxime Brunerie - prix - jurés


Finalement, l'affaire est entendue : le prix du savoir et de la recherche va être un soufflé qui aura trop attendu ses invités. Depuis la découverte par certains membres du jury de la présence de Maximue Brunerie parmi eux, un véritable scandale explose.

Lauren Malka, l'une des membres qui n'avait pas démissionné, expliquait qu'il serait bon d'avoir un débat entre les membres, plutôt que d'assister à des désistements en pagaille. Et ce, même si la position de juré était difficile à assumer dans ce contexte.

En parallèle, l'annonce du lauréat auprès des jurés s'était déroulée par email, et LivresHebdo avait, dans son article, très fortement attiré l'attention sur le nom de David Le Breton, publié aux éditions Métailié, pour Éclats de voix. Une anthropologie des voix. C'était évidemment lui qui était récompensé, 'ActuaLitté' ayant pu consulter quelques-uns des échanges entre jurés.

 



Or, le lauréat a fini par contacter Laurence Biava, à l'origine du prix, pour lui annoncer son intention de refuser sa récompense, confirme Rue89.


Ce dernier fait valoir deux choses : d'un côté, le partenariat rompu avec l'université Paris-Descartes, qui a souhaité « se désolidariser totalement de ce prix ». De l'autre, la présence de Maxime Brunerie dans le prix. Et c'est bien le passé de l'homme que l'on déplore. En effet, les éditions Métailié assurent qu'elles ne pouvaient plus cautionner un prix dont l'université partenaire s'était désolidarisée. Mais surtout, on ne sait pas où en est Maxime Brunerie de son ancien passé néonazi.

Il l'avait pourtant expliqué à plusieurs reprises à l'occasion de la sortie de son livre. Et assuré qu'il avait rompu définitivement avec cette période de sa vie. (voir notre actualitté)

Entre temps, le prix « a pris acte du souhait de David le Breton, qui devait être le lauréat du Prix de se désister, en qualité d'universitaire, par solidarité avec l'Université Paris Descartes. La seconde raison de son désistement est la présence de Maxime Brunerie au sein du Collège ». Et voilà quelques minutes à peine, c'est une annulation pure et simple de la soirée de remise du prix qui vient d'être déclarée.

Finalement, on ne voulait pas plus de lui pour pair de ce prix qu'au MoDem, comme l'avait annoncé François Bayrou voilà quelques mois.

 

Pourtant, la seule vraie question à se poser, aurait été de savoir quelle légitimité avait Maxime Brunerie à figurer dans ce jury. Et pas de regarder son passé, comme un pestiféré, pour condamner en bloc.