Alain Mabanckou décroche le prix Georges-Brassens

Clément Solym - 28.09.2010

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - Alain - Mabanckou - demain


Auteur de Demain j’aurai vingt ans, paru chez Gallimard (381 pages, août 2010, 21 €), l’écrivain congolais Alain Mabanckou vient de recevoir le prix Georges-Brassens précisément pour cette dernière parution.

Chaque année ce prix particulier vient honorer un roman dont le fond et la forme sont proches de l’univers de Georges Brassens par une liberté de ton, une impertinence, voire un amour du verbe, tout en restant accessible. Au sein du jury, on retrouve notamment des anciens amis de Georges Brassens (1921-1981) mais aussi des professionnels du livre et des écrivains.


Devançant Martin Provost et son Bifteck, Jean-Baptiste Harang avec Nos cœurs vaillants et Vassilis Alexakis pour Le premier mot, Demain j’aurai vingt ans est un roman qui se déroule à Pointe-Noire, capitale économique du Congo dans les années 70. On suit l’évolution du héors, Michel, âgé au départ d’une dizaine d’années.

Alain Mabanckou est lui aussi né à Pointe-Noire, précisément en 1966. Il s’était fait remarqué déjà en 2006 en obtenant le prix Renaudot pour son roman Mémoires de Porc-épic. C’est à 22 ans qu’il quitte sa terre natale pour poursuivre ses études de droit privé au sein de l’université Paris-Dauphine grâce à l’obtention d’un bourse. Il signe son premier roman, Bleu-Blanc-Rouge, en 1998, et rafle, au passage le Grand Prix Littéraire de l'Afrique noire.