Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Alexandra Badea, lauréate du Grand Prix de littérature dramatique

Julien Helmlinger - 20.11.2013

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - Grand Prix de littérature dramatique - Alexandra Balea - Pulvérisés


Comme le rapporte l'AFP, le Grand Prix de littérature dramatique 2013 a été remis par le jury du Centre National du Théâtre à Alexandra Badea pour son second texte intitulé Pulvérisés. Auteure francophone, metteure en scène et scénariste, la lauréate est installée depuis 2003 à Paris où elle travaille comme metteure en scène entre la France et sa Roumanie natale.

 

 

 

 CC by 2.0 par Alan Cleaver

 


Publié à l'Arche Éditeur en octobre 2012, Pulvérisés, fresque sociale qui s'intéresse à la rudesse du quotidien de quatre travailleurs employés respectivement à Shanghai, Dakar, Lyon, et Bucarest, prendra forme le 4 février 2014. La pièce sera mise en scène par Aurélia Guillet et Jacques Nichet au Théâtre National de Strasbourg et au CDN d'Aubervilliers.


Confié par le ministère de la Culture au Centre National du Théâtre, depuis 2011, le Grand Prix de littérature dramatique couronne chaque année le texte d'un auteur de théâtre, mis en voix par France Culture dans le cadre d'un partenariat.

 

Ci-dessous le résumé :

Quatre métiers, quatre villes : Shanghai, Dakar, Lyon, Bucarest. La vie en entreprise aux quatre coins du monde. Un travailleur à la chaîne chinois raconte ce qu'il subit au quotidien dans son usine : l'humiliation quotidienne. Au même moment, un superviseur de plateau sénégalais dénonce la cruauté dont peut faire preuve son chef d'entreprise pour " faire du chiffre ". Ailleurs, un responsable assurance-qualité voit se détériorer sa relation familiale sous la pression du travail. Et à Bucarest, un ingénieur d'études et développement témoigne de sa difficulté à s'intégrer, à réussir, à gravir les échelons. Le quotidien de ces hommes et de ces femmes est rude, tranchant, parfois cruel et honteux : " Tu prends un bonbon antistress et tu mâches, tu mâches ta douleur, tu mâches ta colère, tu mâches ta faiblesse et tes doutes, et après un temps tu redémarres. "

 

A retrouver chez Chapitre.