Alias Grace de Margaret Atwood : bientôt une mini-série diffusée sur Netflix

Orianne Vialo - 22.06.2016

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - Alias Grace Netflix - Alias Grace série - Margaret Atwood adaptation


Dans un communiqué publié hier, Netflix a annoncé s’être associé avec Sarah Polley (Away From Her) et Mary Harron (American Psycho) pour produire une mini-série basée sur le roman Alias Grace (éd. McClelland & Stewart, 1996) de l’auteure canadienne Margaret Atwood. Sarah Polley se chargera de l’écriture et occupera le poste de productrice exécutive aux côtés de Mary Harron et Noreen Halpern. Alias Grace a été publié en 1998 par Robert Laffont sous le titre Captive, dans une traduction de Michèle Albaret-Maatsch.

 

(Larry D. Moore / CC BY-SA 4.0)

 

 

Cette coproduction réunira Netflix, qui diffusera les épisodes, mais aussi Halfire Entertainment (société qui finance des séries et mini-séries) et la CBC (un réseau de télévision canadien détenu par la Canadian Broadcasting Corporation, radiodiffuseur public national). Même si pour l’heure, aucune date de sortie n’a été annoncée pour Alias Grace, les acteurs de ce projet se sont déjà exprimés. 

 

Dans un communiqué, Noreen Halpern, le Président de Halfire Entertainment, a lui-même annoncé que « Sarah Polley a écrit un étonnant script de six heures, basé sur le livre récompensé de Margaret Atwood, et nous sommes heureux d’annoncer que CBC et Netflix ont joint leurs forces pour travailler ensemble sur cette mini-série ». 

 

« La première fois que j’ai lu Alias Grace, j’avais 17 ans, et tout au long des 20 dernières années ,je l’ai lu à plusieurs reprises en essayant d’en saisir toutes les subtilités. Grace Marks, comme dépeinte par Margaret Atwood, le personnage le plus déviant et le plus complexe que j’ai pu lire. Je suis ravie que Mary Harron ait mis le projet sur les rails. Je connais que sa capacité à créer du suspense, de la tension et de plonger dans les aspects les plus sombres et inconnus des personnages mèneront cette série à la vie. J’ai vraiment hâte que l’on livre les différentes versions de l’histoire captivante de Grace, et les questions qu’elle soulèvent, aux téléspectateurs » Sarah Polley

 

D’après Mary Harron, Sarah Polley a réalisé une brillante adaptation du roman de Margaret Atwood, qui combine à la fois la richesse d’une période dramatique avec la tension et le mystère d’une série moderne comme Serial [une enquête policière très populaire aux États-Unis, déclinée sous forme de postcast, NdR]. 

 

Margaret Eleanor « Peggy » Atwood, dit Margaret Atwood, est une romancière, poétesse et critique littéraire canadienne de renom. Elle a commencé à prendre la plume à l’âge de 16 ans, et a sorti son recueil de poèmes Double Persepphone (1961) avant même d’avoir terminé ses études à l’université d’Harvard.

 

Dans son ouvrage Alias Grace, l'auteure dépeint l'histoire vraie de Grace Marks et de James McDermott, deux domestiques accusés d’avoir assassiné leur employeur, Thomas Kinnear, et une autre employée, Nancy Montgomery, en 1843. James McDermott a été pendu dès l'annonce de la sentence. Grace Marks elle, avait été condamnée à la prison à vie, mais a été graciée et libérée après 30 ans passés derrière les barreaux. Elle est ainsi devenue l'une des personnalités les plus énigmatiques et notoires des années 1840 au Canada, même si son innocence reste un sujet très controversé.