Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Analyse Opinion Critique : AOC, nouveau média littéraire ?

Laure Besnier - 19.10.2017

Culture, Arts et Lettres - Salons - Sylvain Bourmeau - AOC Nouveau Média - Ex Journaliste Libération


Un quotidien d’auteurs appelé AOC, voilà la nouvelle création de Sylvain Bourmeau, ancien journaliste à Libération. AOC, c'est l’acronyme d’Analyse Opinion Critique. Il sera publié quotidiennement à partir de janvier 2018. Et, il sera écrit, entre autres, par des écrivains. 



Contacté par ActuaLitté, Sylvain Bourmeau explique : « C'est encore prématuré. Je ne souhaite pas trop détailler ces aspects [littéraires] d'AOC pour le moment. » Mais, voilà ce que l’on sait : AOC sera conçu par des journalistes mais écrit par des chercheurs, des écrivains, des intellecutels, des artistes et des journalistes.

L’objectif est de « prendre de la hauteur » et de « tenter de remettre un peu de verticalité dans un espace public désormais destructuré et horizontalisé en publiant des textes qui visent autant que possible à (re)faire autorité et à structurer le débat ». Le but est de produire des textes qui vont « faire référence ». 

 

Tous les jours, trois textes relativement longs seront publiés, recherchant à procurer un plaisir de lecture. Le dimanche, AOC publiera un texte littéraire, le plus souvent une nouvelle, alternant entre des écrivains reconnus et des auteurs à découvrir, parfois même débutants. Sylvain Bourmeau réfléchit aussi à faire publier régulièrement les textes d’AOC en librairie. Sous quelle forme ? Il est encore trop tôt pour le savoir. 

 

Les auteurs seront rémunérés 500 euros par texte et seront accompagnés d’une petite équipe d’éditeurs. À la direction du site Sylvain Bourmeau et Raphaël Bourgois, également présentateur sur France Culture, et Hélène Fromen, anciennement responsable du site du Monde et de Mediapart. AOC sera accessible par abonnement, avec douze euros par mois. 

 

America : Fottorino et Busnel font décrypter le mandat Trump
par les écrivains

 

Un journal lancé par des journalistes et écrit en partie par des écrivains, ce n’est pas nouveau. Le concept d’AOC fait penser à celui de Le 1, un hebdomadaire lancé par Éric Fottorino en 2014, auquel des écrivains participent. Est-ce la nouvelle tendance, après celle des Mooks (contraction de magazine et book), qui possèdent un format qui tend vers celui du livre ?