Angoulême : un triumvirat pour la direction artistique du FIBD

Dépêche - 17.06.2020

Culture, Arts et Lettres - Salons - FIBD Angoulême - directrion artistique FIBD - édition 2021 FIBD


L’édition 2021 du Festival se prépare activement pour contribuer à la relance des rencontres entre le public et la bande dessinée. À cet effet, l’événement se dote d’une nouvelle Direction Artistique prenant en compte les évolutions du 9e Art, expliquent les organisateurs dans un communiqué.

FIBD 2020
 
 
Dans le contexte de la période exceptionnelle que nous venons de vivre, dont les conséquences se diffusent dans tous les domaines de la société y compris pour l’écosystème de la bande dessinée, le Festival international de la bande dessinée d’Angoulême fait, comme beaucoup d’autres, le pari de l’intelligence collective.
 
Il met en place une Direction Artistique collégiale. Celle-ci prend la forme d’un triumvirat basé sur une répartition et une complémentarité de compétences :

 Sonia Déchamps , devient responsable artistique pour le domaine de la jeunesse
 Fréderic Felder , responsable artistique pour le domaine de la bande dessinée francophone
 Stéphane Ferrand , responsable artistique pour le domaine manga-Asie
 
Pour traiter des autres formes de création à l’échelle mondiale, ces responsables se concerteront et se répartiront la charge des œuvres à mettre en valeur.
 
Fédérés au sein d’un Comité Artistique, ils agiront en lien avec le Délégué Général, Franck Bondoux, et ce en toute indépendance dans leurs choix programmatiques. Un process d’interface sera défini afin de fluidifier la relation avec les interlocuteurs du Festival concernés par les questions artistiques. 
 
Ce choix s’accompagne d’une structuration basée sur un travail d’équipe avec notamment l’adjonction de conseillers expérimentés qui exerceront, auprès de ce triumvirat, différentes fonctions : commissaires d’expositions, rédacteurs, chargés d’études …
 
Il s’agit ainsi d’affirmer, dans le domaine événementiel, l’existence effective en France d’un pôle expert européen de référence du 9e Art en capacité d’interagir avec tous les continents.

Celui-ci repose d’ores et déjà - et reposera de plus en plus à l’avenir - sur le « label Angoulême » que le Festival, grâce à tous ses partenaires et contributeurs, a largement participé à créer en près d’un demi-siècle. Un label aujourd’hui reconnu par l’UNESCO qui a inscrit, en 2019, Angoulême au sein de son réseau des villes créatives au titre de la bande dessinée. Une première mondiale pour cette forme littéraire. 
 
Au-delà de cette approche collective qui privilégie avant tout l’identité et l’image de marque de l’événement, se trouve également l’idée d’adapter la Direction Artistique du Festival au développement exponentiel qu’a connu la bande dessinée au cours des dernières décennies. En décidant de créer des Comités de Sélection diversifiés (pour la jeunesse et les séries), la manifestation avait déjà commencé à dresser et prendre en compte ce constat.  
 
La nouvelle Direction Artistique du Festival et toute l’équipe du Festival est à l’œuvre dès maintenant pour préparer avec volontarisme, et dans les circonstances si particulières que nous traversons, l’édition 2021 de la manifestation.
 
Au cœur de l’ambition des choix éditoriaux se trouvent, en écho à la dimension internationale de la manifestation, l’idée de célébrer les œuvres qui enrichissent le patrimoine mondial de la bande dessinée et la volonté de mettre en avant les créatrices et créateurs de talent de tous les continents. S’y ajoute également, celle d’une contribution à l’émergence de nouveaux talents et ce où qu’ils se trouvent.
 
Cartographier chaque année la diversité du médium bande dessinée en traitant de ses évolutions majeures, sur un plan narratif et dans les relations qu’il peut entretenir avec d’autres formes d’expression artistique, prendre en compte l’évolution de ses modes de diffusion et offrir une forme de médiation adaptée à chacun des publics du 9e Art, sont autant d’axes qui représentent aussi les priorités du Festival.        
 
Pour porter ce projet, le Festival va dialoguer avec les pouvoirs publics et les différents acteurs de la chaîne du livre de bande dessinée afin d’envisager comment l’événement peut, conformément à sa vocation originelle, servir au mieux la cause du 9e Art dans toutes ses dimensions, culturelle, sociale et économique. Pour cela, sans doute plus que jamais, la solidarité sera nécessaire entre tous, secteurs public et privé confondus.
 
Le Festival, qui a eu l’opportunité de pouvoir s’organiser dans des conditions optimales en 2020, tient à adresser un signe fraternel à toutes celles et à tous ceux qui, partout en France et ailleurs dans le monde, n’ont pas eu cette chance alors qu’ils œuvrent, avec un dévouement sans faille et avec une passion sans limite, au service de la culture. Toute son équipe espère, avec impatience, que nous nous retrouverons tous en 2021 (du 28 au 31 janvier). 
 

Illustration : ActuaLitté, CC BY SA 2.0


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.