Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Anne Perrier, lauréate 2012 du Grand Prix national de la poésie

Clément Solym - 08.03.2012

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - Prix de la poésie - Frédéric Mitterrand - Anne Perrier


Le ministre de la Culture, Frédéric Mitterrand, a remis hier rue de Valois à Anne Perrier, première femme à recevoir cette distinction, le Grand Prix national de la poésie.



Créé par Jack Lang en 1981, ce prix a récompensé chaque année jusqu'en 1996 un poète de langue française pour l'ensemble de son oeuvre. Francis Ponge, Aimé Césaire, André du Bouchet, Eugène Guillevic, Michel Deguy, Yves Bonnefoy, Philippe Jacottet, Michel Deguy ou Edmond Jabès en ont ainsi été courronné.

 

Annie Perrier, née à Lausanne en 1922 (où elle vit toujours), a publié son premier recueil de poésie en 1952.  Son dernier recueil, Le Voyage, suivi de Le Livre d'Ophélie, a été publié en 2011 par les éditions Empreintes avec une préface d'Antonio Rodriguez.

 

Traduite en albanais, allemand, chinois, italien, japonais, roumain, polonais, portugais, vietnamien et prochainement en anglais et russe, Anne Perrier est considérée, de son vivant, parmi les poètes majeurs du XXème siècle.

 

Empêchée, elle a été représentée au ministère par sa famille, pour recevoir les 15 000 euros de dotation. La présidence du jury a été confiée par Frédéric Mitterrand à Silvia Baron Supervielle. Les autres membres du jury, nommés pour 3 ans, sont Aline Bergé, Christian Bobin, Muriel Bonicel, Florent Georgesco, Hélène Henry, Michel Lafon, Gérard Macé, Daniel Mesguich, Bruno Racine et Salah Stétié.  


« Au fond des millénaires

C'est ici qu'ils vécurent moururent

Les yeux pleins de rêve

C'est ici qu'ils jouèrent mais d'une flûte

Si triste

Que notre coeur en fut à jamais transpercé »

HEURES, in Le livre d'Ophélie


Tous les livres d'Anne Perrier