Annie Girardot : 'Je n'ai jamais été une star veloutée'

Clément Solym - 28.02.2011

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - actrice - girardot - annie


Annie Girardot, c'est une dame du cinéma français. C'était. À l'âge de 79 ans, l'actrice et comédienne vient de décéder. Le rideau tombe pour celle qui assurait le succès d'un film, depuis la fin des années 60, avec la seule mention de son nom sur les affiches...

Les hommages rendus par nombre de ses anciens et anciennes partenaires affluent. Le cinéma porte un deuil. Pour Bertrand Blier, le réalisateur : « Les Français s'en souviennent comme d'une actrice qui avait joué dans beaucoup de comédies, elle avait pris un virage très populaire après Rocco et ses frères. Mais elle était pleine d'émotion et de souffrance. Elle craquait facilement, comme sur la scène des César. »

Annie Girardot est décédée « paisiblement », rapporte Lola Vogel, sa petite-fille, à l'hôpital Lariboisière de Paris. Atteinte de la maladie d'Alzheimer depuis plusieurs années (2004, mais officiellement annoncée en 2006 par sa famille), elle avait fait ses débuts au cinéma avec Treize à table, en 1995, un film d'André Hunebelle.

Cependant, la vie de cette grande femme se retrouve tout à la fois dans des livres, écrits par des proches, comme celui de sa fille, Annie Girardot : la mémoire de ma mère, mais également ceux qu'elle a pu elle-même signer.

Paroles de femmes, Vivre d'aimer
(racontant la mort de sa mère), Partir, revenir : les passions vives, qui sont autant de témoignages qu'elle a pu livrer du cinéma et de sa vie. Elle portait un « immense amour du cinéma avec un regard lucide et tendre pour une profession qui lui a tout donné », souligne l'éditeur Le Cherche Midi.

Dans Vivre d'aimer, paru en 1999, elle entame ainsi : « Vous n'êtes pas venus voir une vamp, belle, irréelle, mais une femme tout simplement. » Avant de dire : « J'ai toujours fait mon marché, mes courses, mon ménage. Je n'ai jamais été une star veloutée. »