Apple en renfort pour financer le prochain film de Martin Scorsese

Gariépy Raphaël - 29.05.2020

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - adaptation film - cinéma production financement - Apple Paramount


Avec un budget de 200 millions de dollars, Killers of the Flower Moon, le prochain film du réalisateur Martin Scorsese rencontrait des problèmes de financement. La société Paramount chargée de la production prévoit de conclure un accord avec Apple pour que le long métrage puisse voir le jour. 
 
SBIFF 2012 SBclick Scorsese 2


Le prochain projet de Martin Scorcese n’est pas encore sorti, mais ne cesse de faire parler de lui. Après avoir provoqué l’emballement populaire avec l’annonce de la réunion de ses deux acteurs fétiches Robert De Niro et Leonardo DiCaprio, c’est au tour du financement du film d’être au centre de l’attention. 

Oscillant entre 180 et 200 millions de dollars, il devrait être le plus cher de la carrière du réalisateur. Depuis plusieurs mois la société Paramount rencontrait des problèmes de production et l’on ne savait pas si le film allait changer de studio ou même être distribué par Netflix affirme Variety. Mardi dernier on apprenait qu’Apple était appelé en renfort. Cela marque une autre avancée majeure dans le monde du cinéma pour le géant de la technologie après sa récente coproduction de « On the Rocks»  avec en tête d’affiche Bill Murray et Sofia Coppola à la réalisation.
 
Selon Variety, Paramount distribuera toujours le long métrage, mais Apple financera la photo et servira également de studio de création du film. Les accords n’ont toujours pas été clôturés, mais le seront surement dans les prochains jours. Le tournage devait débuter en mars dernier, mais suite à la pandémie il est pour l'instant reporté.
 

Une histoire sanglante aux origines du FBI 


Basée sur le roman éponyme de David Grann, publié en 2017, l’histoire relate les faits réels d’une série de meurtres de la tribu indienne d’Osage en Oklahoma.

À la bascule du XIXe et du XXe siècle, la tribu indienne des Osages finit parquée dans les territoires arides et désolés de l’Oklahoma. Ironie du sort, il est constaté que le sous-sol regorge de pétrole. Les Osages deviennent immensément riches. Mais autour tournent les vautours...

Au début des années 1920, débute une période de terreur où les Indiens seront exécutés un par un. Étouffée localement par un vaste système de corruption et l’élimination systématique des « gêneurs », l’affaire fait grand bruit au niveau fédéral, assez pour que le BOI – Bureau of Investigation, ancêtre du FBI – décide d’envoyer sur place d’incorruptibles agents. À leur tête, un jeune homme, féru de contrôle, de méthodes d’investigation modernes, déjà névrosé : J. Edgar Hoover. 

Retrouvez la chronique de Killers of the Flower Moon, La note américaine en français, dans une traduction de Cyril Gay aux éditions Le Globe.


Crédit photo : sbclick CC BY 2.0 


Commentaires
Comment voulez-vous que le monde s'en sorte avec des tarifs pareils qui ne choquent plus personne : près d'un milliard d'anciens francs pour un simple film... Le monde marche sur la tête !
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.