Après Paris, Goscinny se fait une toile au musée de la BD d'Angoulême

Fasseur Barbara - 04.06.2018

Culture, Arts et Lettres - Expositions - Exposition Goscinny Cinéma - Angoulême Musée BD - Goscinny Cinéma Angoulême


Après s’être dévoilée à la Cinémathèque de la ville de Paris, l’exposition Goscinny et le cinéma - Astérix, Lucky Luke et cie rejoindra le musée de la Bande dessinée d’Angoulême. Issue d’un partenariat entre la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image d’Angoulême, la Cinémathèque française à Paris et de l’institut René Goscinny, l’exposition se tiendra du 21 juin au 2 janvier 2019.



 
 

« Je crois qu’il faut écrire pour la bande dessinée comme il faut écrire pour le cinéma »,  disait lui-même René Goscinny. Son œuvre va d'ailleurs à la rencontre du 7e et du 9e art. Les cinéphiles avertis retrouvent sans peine de nombreuses références et clins d’œil au cinéma dans ses différentes oeuvres – Astérix, le Petit Nicolas ou encore Lucky Luke.

 

Étant amateur de cinéma depuis l'enfance, c’est dans sa culture cinématographique qu’il puise l’inspiration de son univers si riche et le goût de raconter des histoires. Le rêve deviendra réalité en 1974 avec la création le studio Idéfix qui lui permettra de passer de l'autre côté de la caméra. Les adaptations de ses œuvres dessinées ont trouvé, sans peine, le succès dans les salles obscures, et ce, depuis plus de cinquante ans.

 

Avant d’être à la tête de son propre studio, il avait fait ses armes sur le petit écran, mais aussi au cinéma au côté de son ami, Pierre Tchernia, avec qui il a travaillé en tant que scénariste sur le long métrage le Viager et les Gaspards, devenus depuis des classiques de la comédie « à la française ».

 

L'exposition explore ainsi cette conversation entre la bande dessinée et le cinéma, présentant de nombreux éléments de l’univers du scénariste, acteur puis réalisateur comme des plaques de Morris, des dessins de Sempé, des croquis, des affiches, mais aussi des costumes et de nombreux extraits de films bien entendu. Une exposition montée comme un hommage puisque 2017 marquait les 40 ans de la mort brutale de l’artiste.


“Gardez-ça pour vous” : l'affiche teaser
du nouvel Astérix d'Alexandre Astier


Son succès et son talent ne furent jamais démentis puisque malgré sa disparition, il obtiendra le César d’honneur à titre posthume en 1978 – la récompense est présente – et de nombreuses productions cinématographiques continuent de s'inspirer de l’œuvre de Goscinny.
 

Goscinny et le cinéma, astérix, lucky luke et cie
du 21 juin 2018 au 2 janvier 2019
Horaires d’ouverture du musée de la bande dessinée
Cité internationale de la bande dessinée et de l’image, musée de la bande dessinée

121 rue de Bordeaux, 16000 Angoulême


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.