medias

Archéologie et bande dessinée, deux sciences pas si éloignées

Fasseur Barbara - 20.06.2018

Culture, Arts et Lettres - Expositions - Archéologie Bande Dessinée - Exposition Louvre Paris - Archéologie en Bulles Louvre


Dès le 26 septembre, la petite Galerie du Louvre inaugurera « L’archéologie en bulles », sa quatrième exposition. Pour l’occasion, elle mariera bande dessinée et archéologie. À travers une centaine de planches de bande dessinée, l’espace d’éducation culturelle et artistique du célèbre musée parisien racontera l’archéologie aux petits et aux grands curieux, pour l’appréhender autrement.

 
The Louvre
Todd Lappin, CC, BY NC 2.0

 
Sont ainsi revisités au fil des planches, des bulles et des cases, le métier d’archéologue, les méthodologies de la fouille et de la recherche de cette science ainsi que des étapes parfois oubliées du processus de découverte et de reconstitution. C'est à travers quatre salles thématiques que les artistes Jul, Enki Bilal, ou encore Nicolas de Crécy réinventeront la profession.

Le parcours a été conçu par Jean-Luc Martinez, le président directeur du Louvre, en collaboration avec Fabrice Douar, le responsable éditorial au service de la médiation et de la programmation culturelle du musée. Ils ont choisi d’aborder quatre grandes thématiques réparties dans chacune des salles. « Artistes et archéologues », « Trésors archéologiques », « Classer pour comprendre » et « Interpréter et rêver ».

La première montre le dessin comme outil commun pour l’auteur de bande dessinée et l’archéologue. L’un s’en sert pour mettre en scène, l’autre pour nourrir et consigner ses recherches, mais, pour tous les deux, le croquis reste un pilier de leur art.

La deuxième salle déroulera les découvertes inattendues de trésors, illustrées par des objets issus des collections de l’institution et de planche de BD mettant en scènes ces moments solennels ou non de découvertes et de consécration. 

La troisième salle comparera un nouvel angle des deux professions. C’est en suivant une méthodologie de la recherche qu’archéologues et créateurs de BD viennent à bout d’un projet. À travers des strates de terrain ou d’histoire, les deux explorent à leur façon le passé de notre monde ou de celui qu'ils ont inventé.

Enfin, la quatrième salle portera un regard neuf sur l’importance du rêve et de l’imaginaire dans le travail du dessinateur comme de l’archéologue pour l’interprétation de ses découvertes. Cette salle explore également la mince frontière entre histoire et fiction voir même science-fiction.


Aux origines de l'humanité :
une cité royale de Mésopotamie redécouverte


Mais il ne s’agit pas que d’une exposition isolée. Le Louvre lance une saison consacrée à l’archéologie. En parallèle de « L’archéologie en bulles », l’auditorium du Louvre proposera différentes conférences ainsi qu’un cycle de films portant sur le thème « Aventure et archéologie ».

 

Le musée s’est également associé à la ville de Paris pour faire découvrir en avant-première une exposition de reproductions d’œuvres autour de l’archéologie en bulles dans le cadre de Paris-Plage. Et si vous êtes séduit par l’exposition, il sera également possible de s’initier à la fouille archéologique. Les festivités démarreront le 7 juillet au bassin de la Villette.




Commentaires

Un beau projet ! La #BD est un excellent vecteur de transmission du savoir #scientifique. @A Fond la Science sélectionné des #BD #science sur son site. Je serais heureuse d'avoir un dossier de presse pour communiquer.

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.