Arte se penche sur André Brink, l'Afrikaner

Clément Solym - 17.11.2010

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - documentaire - afrikaner - afrikaans


Un documentaire de Jean-Marc Bouzou et Jean-Marc Giri nous fait plonger dans les souvenirs d'enfance de l'écrivain. Un moyen de traverser l'histoire de son pays d'origine, et de l'apartheid.

Né en 1935 d'un père magistrat et d'une mère institutrice, André Brink est avant tout un petit Afrikaner modèle. Qui s'est transformé en un écrivain dissident et pourchassé.

Tout commence pour lui lorsqu'il part continuer ses études de littérature comparée en France, entre 1959 et 1961. C'est là qu'il prend position contre l'apartheid qui règne dans son pays natal. Il revient ensuite en Afrique du Sud, ou il devient maître de conférence en littérature afrikaans et hollandaise, mais reviendra en France de 1967 à 1968.


André Brink est surtout connu pour son roman au succès mondial, Une saison blanche et sèche, qui gagne le prix Medicis étranger en 1980 et le Martin Luther King Memorial Prize. Le livre est néanmoins censuré en Afrique du Sud.

Arte nous propose donc de revivre cette partie de l'histoire, en suivant les pas de l'enfant, puis de l'homme. « Des saveurs de l’enfance aux premiers doutes, jusqu’aux grandes fractures de l’histoire récentes, ce fabuleux conteur retrace un parcours remarquable dans cette Afrique qu’il aime tant".

Le documentaire sera diffusé le 12 décembre à 16h30, et est disponible en DVD. Bon voyage.


Crédit Photo