Au Centre Pompidou, la littérature fait effraction dans le réel

Camille Cado - 11.02.2020

Culture, Arts et Lettres - Salons - festival effractions Bpi - festival littérature contemporaine - Réelles fictions podcast


Du 27 février au 1er mars 2020, La Bibliothèque publique d’information du Centre Pompidou organise la 1re édition de son festival de littérature contemporaine. Intitulée Effractions, il fait la part belle à 35 autrices et auteurs dont les œuvres donnent matière à penser le lien entre littérature et réel. À l’occasion de la manifestation, le webmagazine de la Bpi Balises produira également une série de podcasts du nom de Réelles fictions.
 


Le festival Effractions mettra en avant une littérature qui confronte et interpelle, au sein d’une bibliothèque tournée vers l’actualité, sensible aux questions de société et aux débats de notre temps. Ces 4 jours de manifestations seront rythmés par des rencontres, des ateliers, des tables rondes, mais aussi des lectures et des performances. Le festival est entièrement gratuit et ouvert à tous.
 

Les temps forts de cette première édition


Le jeudi 27 février, des rencontres seront organisées avec le romancier illusionniste Pierric Bailly (Les Enfants des autres, POL) à 15 h puis avec Arno Bertin (L’âge de la première passe, Verticales) à 17 h. Antoinette Rychneret et Jean-Paul Engélibert se réuniront sur le thème « Écrire l’effondrement ». Ils nous emmèneront aux frontières de l’humain et interrogeront notre époque et nos peurs sur la scène centrale à 18 h. 

Lors de ce premier jour du festival, une lecture de Forêt-Furieuse (Le Rouergue) de Sylvain Pattieu aura également lieu. Il s’agira d’une performance littéraire en langue des signes française, interprétée par les bibliothécaires de la Canopée. Une façon nouvelle de s’imprégner des littératures et des cultures, par les yeux et le corps.

Le vendredi 28 février, on retrouvera Éric Chauvier autour de son dernier roman Laura (Allia). Un grand entretien sera également organisé avec Maylis de Kerangal à 18 h. Ainsi qu’un débat avec Adrien Bosc, Kapka Kassabova, Olivier Weber autour des écritures du réel. 

À l’heure où les limites entre les genres littéraires s’érodent, quel sens peut encore prendre l’opposition traditionnelle entre réel et fiction ? Que sont exactement ces « écritures du réel » qui hybrident les catégories éditoriales et quels enjeux narratifs portent-elles ? Les trois invités réfléchiront et préciseront les contours de cette réalité du réel.  À l’issue de la rencontre, la sélection du prix du Livre du réel sera révélée par la librairie Mollat et le journal Sud-Ouest.

Un autre débat autour de l’écriture après #Metoo se tiendra le 29 février à 14 h dans la petite salle.  Amandine Dhée (À mains nues, La Contre-Allée), Martin Page (Au-delà de la pénétration, Le Nouvel Attila) et Gabrielle Tuloup (Sauf que c’étaient des enfants, Philippe Rey) échangeront autour de leurs derniers ouvrages qui abordent des thématiques communes : désir, sexualité, couple, violences faites aux femmes.

Le Centre Pompidou recevra également Régis Jauffret lors d’un grand entretien à 16 h. Souvent écrits à la première personne, ses romans interrogent en même temps la frontière entre le réel et le fictionnel tout en s’intéressant à la face sombre du monde : la folie, la cruauté, le crime.

Dans une lecture performance, Valérian Guillaume donnera corps à son premier roman si singulier, Nul si découvert (Éditions de l'Olivier).

La dernière journée du festival sera rythmée par un débat sur « La langue, réceptacle d’une violence sociale ». Autour de la table, Guy Gunaratne et Sylvain Pattieu, connus pour donner à entendre, au travers d’œuvres d’une grande inventivité stylistique, ceux qui sont privés de voix ou dont le cri reste souvent inaudible.
 

La remise du Prix Effractions 


À 18 h sera également organisée la remise du Prix Effractions de la Société des Gens de Lettres. L’institution a en effet souhaité s’associer à la Bpi à l’occasion de la première édition du festival Effractions, pour y remettre l’un de ses prix Révélation, qui met en avant les nouveaux talents de la littérature française.

Doté de 2 000 euros, le prix Effractions récompense un livre entretenant un lien fort avec le réel, paru entre janvier et décembre 2019. La sélection comprend 5 ouvrages : 

Les Furtifs d’Alain Damasio (La Volte)
Un monde sans rivage d’Hélène Gaudy (Actes Sud)
Cora dans la spirale de Vincent Message (Seuil)
Francis Rissin de Martin Mongin (Tusitala)
Avant que j’oublie d’Anne Pauly (Verdier)

Des ateliers d’écriture, des séances d’écoute et des lectures électriques seront également organisés. Les étudiants du Master de création littéraire de Paris-VIII seront à l’initiative de plusieurs rendez-vous comme un karaoké littéraire ou une playlist littéraire. 

Retrouvez le programme complet et la liste des invités sur le site du Festival Effractions.
 

Réelles fictions : parler des ouvrages en podcast


Les 5 ouvrages en lice pour le Prix Effractions de la Société des Gens de Lettres feront l’objet d’une série de podcasts. Intitulée Réelles fictions, chaque podcast hebdomadaire durera en moyenne 15 minutes et s’articulera ainsi : une notice par un bibliothécaire de la Bpi, suivie d’une lecture d’un extrait puis d’un entretien avec un spécialiste de la thématique.

Le premier épisode est d’ores et déjà en ligne sur le webmagazine de la Bpi. Il s’articule autour de l’ouvrage d’Alain Damasio et propose un entretien avec Thierry Paquot (philosophe de l’urbain).

Voici le calendrier des prochains podcasts : 

17/02 épisode 2 : Avant que j’oublie d’Anne Pauly, animé par François avec Pierre-Louis Fort (professeur de littérature à l’université de Cergy)

24/02 épisode 3 : Cora dans la spirale de Vincent Message, animé par Floriane avec Catherine Marry (sociologue spécialiste du travail et études de genre)

02/03 épisode 4 : Francis Rissin de Martin Mongin, animé par Marina avec Philippe Guazzo (librairie, le comptoir des mots dans le XXe)

09/03 épisode 5 : Un monde sans rivage d’Hélène Gaudy, animé par Inès avec Adrien Genoudet (chercheur en histoire visuel) Plus d’informations à cette adresse.



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.