Au Grand Palais, le Salon du livre rare réunit des milliers d'amateurs

Cécile Mazin - 05.05.2015

Culture, Arts et Lettres - Salons - Grand Palais - salon livre rare - Paris librairies


La XXVIIe édition du Salon du Livre rare et de l'autographe (ainsi que de l'estampe et du dessin) se retrouvait au Grand palais avec 150 libraires et 30 galeries, du 24 au 26 avril. Les 17.000 visiteurs n'ont pas démenti l'intérêt pour la manifestation. Le programme fut riche, avec pour invité d'honneur les archives et le Musée de la préfecture de Police. 

 

salon livre rare grand palais

 

 

Les thèmes « Police de Caractère » et « Vies d'Artistes » présentés cette année au salon, ont permis aux visiteurs de découvrir des aspects méconnus des figures les plus emblématiques du patrimoine culturel français, qu'elles soient artistiques ou criminelles. Durant trois jours, le Grand Palais est devenu une immense librairie, où collectionneur et amateurs se sont ainsi retrouvés.


 

En 2005, Henri Bonnefoi rachetait auprès de Jeanne Schneider des archives personnelles et inédites de Jacques Mesrine. Ce n'est que 10 ans plus tard, à l'occasion du salon, que le libraire décide de présenter cette collection de 75 documents, comprenant entre autres le tapuscrit de L'Instint de Mort, et la correspondance que l'ennemi public numéro un entretenait avec sa troisième compagne. Une occasion exceptionnelle pour les visiteurs de découvrir le criminel sous un jour nouveau, et inattendu. 


Le Prix de la Bibliographie 2015 a été attribué sur le salon le samedi 25 avril à Jean-Marc Dechaud pour sa Bibliographie critique des ouvrages et traductions de Gabriel Chappuys. Préface de Jean Balsamo. Genève, Droz, 2014.

 

Pour célébrer ses 20 ans dédiés à la constitution d'un fonds littéraire riche et éclectique, l'association Doucet Littérature était mise à l'honneur tout au long du salon. Organisateurs de deux tables rondes, les membres ont ainsi pu s'exprimer sur leur passion, sur le fonctionnement de Doucet Littérature et échanger avec le public sur les possibles évolutions de l'association.

 

Présente pour la troisième année consécutive, l'Association Culturelle des Bouquinistes de Paris a présenté sur leur stand une exposition des plus belles reliures contemporaines de l'artiste Daniel Knoderer, figure majeure de cet exercice. Étaient également présents les auteurs Jacqueline Duhême, Jean-Pierre Desclozeaux et Paul Desalmand, qui ont profité du salon pour dédicacer leurs œuvres.

 

Fondés en 1989, les Villages du Livre en France ont pour but de revitaliser les espaces ruraux en s'appuyant sur les ressources patrimoniales propres à chacune. Pour sa sixième participation au salon, la fédération a mis en avant l'artiste Henry Miller, au travers de l'exposition « Henry Miller, Mejores no hay ! », retraçant son voyage en Espagne au travers de ses écrits et de photos prises par son amie Denise Bellon. 


Pour cette XXVIIe édition, le salon a bénéficié de la présence de deux orchestres : la classe de Madame Anne-Lise Gastaldi du Conservatoire à Rayonnement régional de Paris, et la Musique des gardiens de la Paix. Tout au long du week-end, le public a ainsi pu profiter des plus grands airs de la musique classique pour rythmer leur visite et les accompagner dans leurs recherches de la perle rare.