Au ministère de la Culture, priorité est donnée au numérique

Clément Solym - 20.01.2010

Culture, Arts et Lettres - Expositions - voeux - ministère - culture


En formulant ses vœux à la presse, le ministre de la Culture et de la Communication, installé à son poste depuis six mois, a souhaité afficher clairement l’ordre de ses priorités. C’est ainsi que pour Frédéric Mitterrand, la révolution numérique sera la grande priorité de l’action de son ministère.

Cette priorité se retrouvera à tous les niveaux. Les changements de supports, les bouleversements économiques induits par l’arrivée du numérique doivent être encadrés afin que chacun puisse vivre dignement de ses créations. Si le ministre souhaite œuvrer pour « la culture pour chacun », cela ne veut pas dire pour autant que l’on ouvre la porte à tous les abus actuels induits par les téléchargements illégaux.

Même si elle contient des risques qu’il faut maîtriser, la révolution numérique est aussi une formidable chance de part toutes les « potentialités exceptionnelles » qu’elle recèle pour la culture.

Afin de démocratiser encore davantage la culture, Frédéric Mitterrand compte développer des actions en direction « de l’Outre-mer, de la ruralité », en plus de la gratuité des musées pour les jeunes. Un effort supplémentaire sera fait en direction de la presse et l’opération « Mon Journal offert », à destination des 18-24 ans, devrait s’étendre au-delà de la seule presse quotidienne.

Grâce à la mise en place du Grand emprunt, le ministère de la Culture et de la Communication devrait obtenir 750 millions d’euros qui permettront d’accélérer le transfert de notre patrimoine culturel vers le numérique, le rendant, de ce fait, nettement plus accessible.