Avant d'aller dormir : Le patient HM, inspiration de S. J. Watson

Antoine Oury - 24.09.2014

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - Avant d'aller dormir - S.J. Watson - Patient HM Henry Molaison


Avant d'aller dormir fut un fameux succès de l'année 2011, publié par Sonatine dans une traduction de Sophie Aslanides. Un thriller psychologique vendu à plus de 4 millions d'exemplaires, traduit en 30 langues, et un best-seller signé par l'auteur britannique S. J. Watson, avant une adaptation de Rowan Joffe, en salles aujourd'hui. À l'origine du roman, l'histoire vraie du patient HM, atteint d'un cas d'amnésie unique.

 


 

 

Before I go to sleep, Avant d'aller dormir en VF, raconte l'histoire de Christine, une femme qui se réveille chaque matin en croyant avoir toujours la vingtaine. Pas de chirurgie esthétique derrière cette sensation, mais un cas rare d'amnésie, suite à un accident survenu vingt ans plus tôt. L'écriture d'un journal lui permettra d'y voir plus clair, à moins qu'il ne révèle au contraire d'autres mystères.

 

Le romancier reprend ensuite le dessus, mais la situation initiale de l'ouvrage est inspirée d'une histoire vraie, celle de Henry Molaison, alias le patient HM. Un nom célèbre dans les milieux de la neurochirurgie et de la neuropsychologie, puisque son cas fut longuement étudié entre la fin des années 1950 et son décès dans les années 2000.

 

Pour soigner son épilepsie résistante aux médicaments, due à un accident à l'âge de sept ans, Henry Molaison fut pris en charge par le chirurgien William Scoville, dans le cadre d'une opération expérimentale. Ce dernier pratique l'ablation de nombreuses parties environnant les lobes temporaux, dont les deux tiers de l'hippocampe.

 

À son réveil, le patient HM présente les symptômes d'une amnésie antérograde : Molaison semble incapable d'utiliser sa mémoire immédiate, et donc de se souvenir des nouvelles données qui lui sont soumises. Toutefois, il ne se rappelle pas de tous les événements d'avant l'opération : ainsi, des souvenirs anciens ont parfois eux aussi été affectés par les ablations. Malgré tout, son corps est capable de reproduire des mouvements appris, bien qu'il ignore tout du moment où il les a appris. Son épilepsie, elle, a été contrôlée avec succès suite à l'opération.

 

Les différentes observations autour du processus mémoriel du patient HM permettront de tirer certaines conclusions sur le fonctionnement du cerveau et le développement de la mémoire. Toutefois, des outils modernes comme les scanners ont prouvé que le cerveau de Molaison était considérablement endommagé — sans effet sur ses capacités intellectuelles —, ce qui rendait moins assurées les différentes conclusions, précise Wikipédia.

 

Retour à la fiction, par la bande-annonce du film, avec au casting Nicole Kidman, Colin Firth et Mark Strong.