Avec quarante ans de retard, un prix littéraire des livres oubliés

Clément Solym - 04.02.2010

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - lost - man - booker


En 1970 les conditions d'éligibilité au Man Booker Prize changeaient et le prix été déplacé du mois d'avril au mois de novembre. Ainsi, quelques livres parus cette année avaient été écartés ne rentrant plus dans les conditions.

Pour réparer cette injustice le Lost Man Booker Prize récompensera, cette année des livres oubliés en 1970. La première liste de sélection a été annoncée. Parmis, les titres de celle-ci ont compte deux ouvrages australiens The Bay of Noon de Shirley Hazzard et The Vivisector de Patrick White.

Ils pourraient donc être récompensés 40 ans après leur date de parution. Shirley Hazzard apprécie que l'on se souvienne de son livre : « Je ne dirais pas que c'est comme être rappelée d'entre les morts mais... C'est une chose étrange que d'être rappelée après si longtemps, mais c'est vraiment plaisant ».

En ce qui concerne The Vivisector, il est intéressant de noter que Patrick White ne souhaitait pas le voir entrer dans une sélection pour un prix. Selon son biographe David Marr, l'écrivain n'était pas contre les prix (d'ailleurs il a eu le Nobel en 1973) « mais il avait atteint le point où il ne voulait plus que ses livres entrent en lice pour les prix ».

La liste courte sera déterminée par un jury composé de trois membres (Tobias Hill, Katie Derham, Rachel Cooke). Le choix du lauréat émanera d'un vote populaire.