medias

Avignon : un festival "tourné vers la conscience politique" (Olivier Py)

Antoine Oury - 31.03.2014

Culture, Arts et Lettres - Théatre - Festival d'Avignon - Olivier Py - FN


La résolution d'Olivier Py, directeur du Festival d'Avignon, de délocaliser l'événement en cas de victoire du Front national dans la Cité des Papes, avait soulevé nombre de réactions, positives ou négatives. Finalement, la conclusion des élections aura tranché : la socialiste Cécile Helle a obtenu 47,48 % des voix à l'issue du second tour, et remplacera donc Marie-Josée Roig (UMP), maire sortante qui ne s'était pas représentée.

 


festival d'Avignon 2011

Le Festival d'Avignon, en 2011 (_jaime1, CC BY-ND 2.0)

 

 

Sollicité par l'AFP dès l'annonce des résultats, Olivier Py a pu faire part de son soulagement : « C'est la victoire aussi d'Avignon, ville de culture, Avignon ville des cultures, ville de métissage, Avignon que nous aimons, ce n'est pas un Avignon intolérant, ce n'est pas un Avignon dans lequel il y a des tensions communautaires, c'est un Avignon dans lequel l'avenir même est tourné vers la culture », a-t-il déclaré.

 

Le directeur du Festival s'était attiré les critiques entre les deux tours des élections municipales, certains jugeant que sa volonté de départ de la ville, en cas de mairie FN, se rapportait à une abdication. Il leur a répondu : « Face au Front national, le silence n'est jamais une bonne stratégie, jamais. Donc, si les politiques ne veulent pas crier haut et fort qu'ils sont contre le Front national, il faut que la société civile se réveille et le fasse. »

 

Reste à voir quel a été le poids des déclarations d'Olivier Py dans les votes de ce dimanche : en effet, le Festival générerait chaque année pas moins de 23 millions € en retombées économiques pour la ville d'Avignon... Une manne qu'il aurait été douloureux de voir s'échapper. « Le Festival d'Avignon n'appartient pas à M. Py. Ça appartient aux Avignonais, et plus largement, ça appartient aux Français », lui avait répondu entre les deux tours Marine Le Pen, présidente du Front national, en l'appelant à démissionner.

 

Prenant acte des 35,02 % obtenus, tout de même, par le candidat FN Philippe Lottiaux, Olivier Py a promis un Festival d'Avignon à la programmation tournée « vers la conscience politique » : « La culture est un réel obstacle au Front national en termes philosophiques, mais aussi de manière pragmatique. »