Ayelet Tsabari remporte le Sami Rohr Prize de littérature juive

Cécile Mazin - 24.02.2015

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - Ayelet Tsabari - prix Sami Rohr - littérature juive


L'auteure Ayelet Tsabari a remporté l'édition 2015 du prix Sami Rohr, pour son recueil paru chez HarperCollins Canada, The Best Place on Earth: Stories. Créé aux États-Unis, le prix alterne chaque année entre fiction et non-fiction, dans ses récompenses. Cette année, c'est la fiction qui était à l'honneur. 

 

 

Ayelet Tsabari - Photo by: Elsin Davidi

 

 

Le Jewish Book Council a consacré la romancière, dont l'ouvrage « explore l'expérience juive », avec une dotation de 100.000 $. Son livre explore l'histoire d'Israël à travers des personnages de confession juive, dans le Moyen-Orient et en Afrique du Nord. 

 

L'auteure revendique une œuvre destinée à ouvrir l'esprit des lecteurs sur ce que peut être l'histoire des Juifs dans le monde. À travers le parcours d'un Israélien d'origine yéménite, Tsabari représente une communauté rarement mise sous le feu des projecteurs dans la littérature juive, les Mizrahi. 

 

Elle ne raconte pas les choses que l'on peut lire traditionnellement, comme le pain azyme, le yiddish ou l'Holocauste. Elle parle de contes arabes de conversions contraintes à l'islam, ou encore, le refus de certains Israéliens à reconnaître les juifs arabes.

 

Depuis 2007, le prix Sami Rohr est décerné, en hommage à l'homme d'affaires et philanthrope, pour reconnaître des écrivains émergents. 

 

Le second prix a été remis à Kenneth Bonert, auteur de The Seeker Lion: A Novel, accompagné de 25.000 $. Les deux lauréats seront reçus le 6 mai prochain au Museum of Jewish Heritage de New York.