Bataille rangée autour du salon du livre de Turin, en attendant l'avenir

Nicolas Gary - 08.01.2018

Culture, Arts et Lettres - Salons - salon livre Turin - salone libro torino - manifestation littéraire turin


2018 doit apporter un nouveau souffle pour le salon historique du livre de Turin. Sa 31e édition se déroulera du 10 au 14 mai prochain, sur des bases assainies. Mais les organisateurs se disputent l’avenir et se rejettent les uns sur les autres l’actuelle situation de la manifestation. 


stands insolites
ActuaLitté, CC BY SA 2.0
 

 

La Fondazione per il Libro, qui avait la responsabilité de la manifestation sera bien dissoute, du fait d’une accumulation de dettes. Ernesto Ferrero, le précédent directeur de l’événement souhaite d’ailleurs longue vie au salon, considérant que l’année à venir ne sera pas des plus simples. « En fin de compte, il aura lieu et sera peut-être un succès, mais uniquement du fait de ceux qui en sont les véritables acteurs : le merveilleux public du Lingotto ; mes éditeurs et l’équipe de la Fondazione, dirigée par Nicola Lagioia », lâche-t-il.

 

Salon du livre de Turin :
la fondation organisatrice entre en dissolution

 

Le Lingotto, lieu où se trouvaient les anciennes usines Fiat, a été reconverti en cet immense espace d’exposition, aura accueilli près de 166.000 visiteurs pour son édition 2017. Mais Ernesto Ferrero pointe l’irresponsabilité de la municipalité et de la Région, « véritables coupables de l’absurde situation qui a conduit à la liquidation de la Fondazione ».  

 

Ayant dirigé la manifestation durant 20 années, l’ancien directeur dénonce actuellement une campagne d’enfumage – et défend accessoirement son propre bilan, a posteriori. Les difficultés économiques ne relèvent pas, assure-t-il, d’une mauvaise gestion, de gaspillage ou d’autres choses, mais « simplement du fait que la ville et la Région n’ont pas versé les contributions nécessaires durant des années ». 

 

De ce fait, des prêts bancaires ont été nécessaires, pour des montants de 200 à 300.000 €, créant « des difficultés financières que même Jeff Bezos aurait été incapable de gérer ». La liquidation de la société organisatrice mettrait désormais en péril les emplois directs et connexes, et a été mis en œuvre « un bon travail d’autodestruction ». 

 

Et alors que Turin a su tenir la charge portée par la création de Tempo di libri, ce serait finalement depuis l’intérieur que le salon se verrait attaqué plus durement encore. Une sorte de but contre son camp, en somme... 

 

Turin : “C’est un bonheur
de voir tant de jeunes qui lisent” (Nicola Lagioia)

 

Cette charge contre les administrations n’a pas manqué de faire grincer des dents. La conseillère régionale pour la culture, Antonella Parigi, estime au contraire que nombre d’erreurs ont été commises par le passé, et qu’il est mesquin de les imputer uniquement aux autorités.

Le Salon du livre de Turin, ce sont 30 années d’organisation, et, « entre-temps, la législation et les règles ont changé. Bien que les fondations soient régies par le droit privé, elles sont comparées à tous égards à des organismes publics, et il est interdit de couvrir leurs dettes ». 

 

L’objectif est de parvenir, pour 2019, à une situation nouvelle, où la manifestation pourra resplendir de plus belle, et attirer au mieux le public et les professionnels. « Nous faisons face à un changement, la construction d’un nouvel organisme qui saura comment renforcer l‘association des Amis du Salon et des partenaires privés », ajoute-t-elle.  

 

Pas de grandes manifestations sans grands enjeux...

via La Repubblica


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.