Batman en robe, Captain America en talons : Margaret Harrison, figure du féminisme

Victor De Sepausy - 07.06.2019

Culture, Arts et Lettres - Expositions - Margaret Harrison - féminisme dessins - artiste activiste


Des figures de super-héros issus des comics nord-américains à l’Olympia de Manet, Margaret Harrison (Yorkshire, GB, 1940) se détourne des hiérarchies entre les genres et réunit, sans distinction, histoire de l’art et culture populaire dans son travail. Reprenant à son compte des stratégies du grotesque comme l’exagération, la parodie et la subversion, elle questionne avec humour les codes et stéréotypes. 



 
Figure influente du mouvement de l’art féministe en Grande-Bretagne, cette artiste engagée mène depuis plus de 50 ans une réflexion croisée autour des classes, du genre et plus largement de la place des femmes dans la société.

Pour sa première exposition d’envergure en France, le 49 Nord 6 Est – Frac Lorraine a choisi de mettre en avant la diversité de sa pratique, composée d’installations, de peintures, de dessins et de textes, qui s’attachent à remettre en question les canons visuels, codes déterminant la représentation des femmes dans la société, mais aussi leur perception d’elles-mêmes.

Ses dessins de Captain America en talons aiguilles ou son portrait du fondateur de Playboy, Hugh Hefner, en Bunny Boy provoquèrent la fermeture de sa première exposition à Londres en 1971. Harrison s’engagea en parallèle dans une réflexion, qui traverse l’ensemble de sa carrière, sur les conditions de travail des classes populaires dans la campagne anglaise et aux États-Unis, où l’artiste possède ses lieux d’ancrages.



 
Attentive aux évolutions économiques et sociales de ces régions, depuis l’essor des villes de Manchester et Liverpool à la fin du XIXème siècle jusqu’à la crise industrielle des années 1970 qui frappa aussi bien l’Angleterre que la Californie, Margaret Harrison a créé plusieurs corpus d’œuvres fondés sur des enquêtes sociologiques. 

L’exposition Margaret Harrison, Danser sur les missiles, sera proposée du 28 juin au 6 octobre à la Frace Lorraine, 1 bis Rue des Trinitaires, 57000 Metz. Plus d’informations.

 


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.