medias

Beatrice Alemagna, Prix Landerneau Album Jeunesse 2017

Nicolas Gary - 16.03.2017

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - Beatrice Alemagna - Prix Landerneau Album Jeunesse 2017 - Un grand jour de rien


Beatrice Alemagna remporte le Prix Landerneau Album Jeunesse 2017 pour Un grand jour de rien publié chez Albin Michel. Depuis 2013, le Prix Landerneau Album Jeunesse des Espaces Culturels E.Leclerc récompense l’ouvrage – d’un auteur ou illustrateur francophone – destiné aux enfants de 3 à 8 ans.

 

 

 

 

Désignée par un jury composé de libraires des Espaces Culturels E.Leclerc présidé par Véronique Ovaldé aux côtés de Michel-Édouard Leclerc, Beatrice Alemagna remporte une dotation de 6000 euros et une campagne de communication dans la presse nationale.

 

« Quel plaisir quand un album sait avec tant de justesse allier beauté graphique et histoire de vie. Une histoire de vie toute simple, tendre et universelle. L’histoire de l’enfance, de ce si long ennui de l’enfance, et de ce qu’il fortifie en nous », assure Véronique Ovaldé, présidente du jury.

 

À huit ans, Beatrice Alemagna rêve déjà de devenir « auteur et peintre de roman » ! Après avoir étudié le graphisme, elle est rapidement repérée et remporte en 1996 le premier prix du concours d’illustration « Figures futures » du Salon du livre de Montreuil. À partir de 1997 elle quitte son Italie natale pour la France et publie plus d’une trentaine d’albums en tant qu’auteur-illustratrice : Un lion à Paris, Au pays des petits poux, Bon voyage bébé, Les 5 Malfoutus... 

 

Beatrice Alemagna © Philippe Matsas

 

Fin 2014 elle connait un très grand succès avec Le Merveilleux Dodu velu Petit vendu à plus de 50 000 exemplaires dans 8 pays. En 2016, l’album remporte le prix littéraire Mildred L. Batchelder et Beatrice Alemagna est sélectionnée pour la troisième fois pour le prestigieux Prix Astrid Lindgren.


Pour approfondir

Editeur : Albin Michel
Genre :
Total pages : 48
Traducteur :
ISBN : 9782226329370

Un grand jour de rien

de Beatrice Alemagna

Dans une maison de vacances, un garçon " tue des martiens " ... Monde virtuel du jeu électronique, ennui et pluie sont les compagnons de ses journées. Lorsqu'il sort, il part explorer la nature d'un oeil bougon et laisse tomber sa console au fond de l'étang. Que va-t-il faire, privé de sa seule distraction ? Son désespoir ne dure pas. Peu à peu, il découvre autour de lui une nature magique, qu'il voit ou imagine animée de regards et de signes, d'une vie fourmillante et insoupçonnée. Le soleil perce enfin les nuages et, de retour à la maison, le garçon se sent prêt : à prendre la main de sa mère, à vivre les vacances...

J'achète ce livre grand format à 15.90 €