medias

Belgique : bisbille autour de la Foire du livre de Bruxelles

Nicolas Gary - 11.02.2013

Culture, Arts et Lettres - Salons - Foire du livre - Bruxelles - démission


C'est une question de déontologie que met en avant le journaliste belge Christian Laporte, qui officie également au poste d'administrateur de la Foire du livre. Il explique à l'agence Belga que sa décision reflète également une volonté de soutenir la liberté d'expression, alors que la Foire fait face à une polémique alimentée par l'absence de Bart de Wever, leader politique de la Neuw-Vlaamse Alliantie (N-VA).

 

 


 

 

La semaine passée, l'information faisait grand bruit : Bart de Wever devait être présent pour présenter Derrière le miroir, son dernier ouvrage, publié aux éditions du Cri, qui est une compilation de chroniques parues dans les journaux De Morgen et De Standaard. 

 

« J'ai envoyé une lettre aux membres du conseil d'administration afin de leur faire part de ma décision », précise Christian Laporte, alors que le politicien flamand ne comptera donc pas parmi les invités et ne pourra pas assurer la conférence de presse prévue par l'éditeur. 

 

La commissaire générale de la Foire, Ana Garcia, expliquait alors : « Nous avons un calendrier à respecter et l'éditeur du Cri ne nous a transmis son dossier qu'aux alentours du 20 janvier, soit au moment où nous devions avoir tout bouclé ! » (voir notre actualitté)

 

Un argument qui ne convainc pas le journaliste : « Le monde de l'édition sait que des livres peuvent subitement apparaître et faire l'actualité. Cela arrive tout le temps. » Et d'assurer que la présence de Bart de Wever aurait été tout à fait indiquée pour l'occasion de la Foire. « Je ne peux concevoir que l'organisation n'ait pas voulu promouvoir la liberté d'expression en permettant tout de même le débat. »

 

Ce qu'il ne faut pas oublier, c'est que Christian Laporte a également signé la préface du livre, Derrière le miroir. « Cette préface, je l'ai écrite en totale liberté. En la lisant, on se rend compte que nous nous opposons sur de nombreux sujets avec De Wever. » (via 7sur7)