Bienvenue aux droits d'auteur, en Avignon, durant le G17

Clément Solym - 10.06.2011

Culture, Arts et Lettres - Salons - droits - auteur - numerique


Depuis le 24 mai, le ministère de Frédéric Mitterrand a lancé une étude ayant trait à la rémunération des oeuvres et des créateurs, dans l'univers numérique.

Une étude qui débutait le même jour que l'e-G8 de Paris, et qui n'aura pas d'écho avant le prochain sommet sur les droits d'auteurs, qui se tiendra dans la papale ville d'Avignon, les 17 et 18 novembre. Et qui réunira de nouveau les huit pays les plus puissants pour évoquer ces mêmes questions de droit d'auteur et de numérique.

Une redite ?

La rédaction de Éditions Multimédi@s rapporte qu'en fait, il s'agira d'un G8 élargi, avec 17 pays représentés. « Il se déroulera en parallèle du début du Forum d’Avignon. Un dîner commun entre le Sommet et le Forum aura lieu le 17 novembre au soir, ensuite le sommet ministériel se tiendra séparément, mais au même endroit, le Palais des Papes, jusqu’au lendemain midi ».


À ce titre, l'appel d'offres pour la gestion de l'étude s'achevait justement le 6 juin, dommage.

C'est qu'à Avignon, se tiendront en effet les IVe Rencontres internationales de la Culture, de l'Économie et des Médias. Et qu'on risque fort d'y causer gros sous, acteurs du Web, domination de l'hydre GoogAmApp, mais également de la manière de continuer à faire de l'argent dans ce contexte.

Le président Sarozy avait d'ailleurs, durant ses voeux, invité le monde de la Culture à se retrouver, en organisant un G20, qui permettrait de travailler « les uns avec les autres ». La réponse sera apportée avec les conclusions de l'étude, au mois de novembre, sous la forme d'un G17, donc, et surtout à travers une « réflexion sur la création, la culture et la valorisation de l’immatériel ». (sur l'étude)

Étude sur tous les contenus de création dématérialisés qui relèvent du droit d'auteur.

Cette étude englobera les contenus pour lesquels les réseaux numériques jouent le rôle de nouveau support de diffusion, ainsi que ceux pour lesquels le numérique sert d'outil de création, à savoir la musique et le design sonore et musical, l'écrit (journalisme et livre), les créations audiovisuelles (cinéma), la télévision, animation), les arts plastiques et visuels (mode, design, arts graphiques, photographie), le jeu vidéo, le spectacle vivant, le droit d'auteur et dérivés, la copie privée, gestion collective, les licences, les revenus des créateurs à la frontière, l'enseignement, les concerts, événements, conférences ou autres activités de programmation culturelle, les aides, mécénats et subventions.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.