Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Biz, le rappeur québecois de Loco Locass, contre Sa Majesté

Clément Solym - 03.10.2012

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - Biz Loco Locass - Prix du gouverneur - Québec


Le prix du Gouverneur général vit dans la polémique, et c'est avec un certain courage, mais également un sens aigu de l'honneur que le rappeur  Biz, du collectif Loco Locass, vient de décider de refuser de prendre part aux festivités. Ensemble, le groupe lutte pour la souveraineté du Québec, au sein du Canada. Individuellement, Biz vient de frapper fort. 

 

 

 

L'ouvrage de Biz, La chute de Sparte, avait été retenu dans la catégorie jeunesse, mais dans un geste fort d'indépendance, le rappeur a donné son point de vue, avec un tweet évocateur : 

 

Ce sera donc sans lui que se jouera le Prix du Gouverneur général, qui est l'un des plus prestigieux du Canada. Il récompense des ouvrages en anglais ou français, dans les catégories jeunesse, donc, mais également roman, nouvelle, étude et essai, poésie et théâtre, ainsi qu'en traduction. Révisés en 1957, de sorte que le Conseil des arts du Canada les prit en charge, ils ont été dotés à partir de cette date, pour leur donner plus d'attraits. 

 

Mais pour Biz, pas question de céder au chant des sirènes. L'ensemble du groupe avait en effet apporté son soutien au mouvement du Printemps érable, impulsé par les étudiants du Québec, contre la réforme que prévoyait le gouvernement. Au nom de ces valeurs, et de bien d'autres choses (voir la page Wikipedia), Biz, alias Sébastien Fréchette, refuse de prendre part au prix. Le tout, avec une conviction qui est tout à son honneur : 

 

Une petite erreur, cependant, puisque le prix est doté de 25.000 $ CA.