Blaise Cendrars entre au MoMA

Xavier S. Thomann - 28.01.2013

Culture, Arts et Lettres - Expositions - MoMA - Cendrars - Sonia Delaunay


En ce moment se tient au Museum of Modern Art de New York, connu sous son sigle MoMA, l'exposition Inventing Abstraction : 1910-1925. L'exposition a lieu jusqu'au 15 avril de cette année et l'on trouve sans surprise des oeuvres de Kandinsky, Duchamp, Mondrian ou encore Malevich. Plus intéressant de notre point de vue est la présence d'un certain nombre de livres d'artistes. L'un d'eux a retenu notre attention. 

 

Blaise Cendrars

Portrait de Cendrars par

Steve.D.Hammond., CC BY-ND 2.0

 

 

Il s'agit d'un livre issu d'une collaboration entre Sonia Delaunay et l'écrivain Blaise Cendrars. Le livre s'appelle La Prose du Transsibérien et de la petite Jehanne de France. Comme son nom l'indique, il est question dans ce texte d'un voyage effectué sur la ligne du célèbre train russe. Jehanne, une prostituée française, est sa compagne d'un voyage qui est l'occasion pour lui de faire un tour dans ses souvenirs. 

 

La vraie originalité du livre réside dans sa fabrication et son apparence matérielle. Les deux artistes ont combiné leur inventivité et leur savoir-faire pour produire un livre vraiment pas comme les autres. 

 

Voyez un peu. Le livre a été imprimé à 150 exemplaires. Un chiffre qui avait la particularité de faire coïncider la longueur de l'ensemble du papier utilisé avec la hauteur de la tour Eiffel. Cela dit, nous n'avons pas vérifié. 

 

Toujours est-il qu'avec ce livre paru à la fin de l'année 2013, les deux partenaires ont pu expérimenter ce que l'on appelle le livre simultané. La Prose du Transsibérien est d'ailleurs considérée comme le premier livre de ce genre qui consiste en une réunion des concepts de simultanéité en peinture comme en littérature. 

 

Ce livre provoqua une petite polémique lors de sa sortie, et l'on traita notamment Cendrars et Delaunay de n'être que des « fumistes ». Fumistes ou pas, le livre est plutôt impressionnant. Construit en accordéon, le texte poétique est accompagné sur chaque page d'aquarelles qui jouent avec les couleurs. Une fois déplié, c'est fort joli. Quant au texte, il faut apprécier la poésie avant-gardiste du début du vingtième siècle. 

 

Vous pouvez vous faire votre propre idée en vous rendant sur le site de la British Library, où vous pouvez admirer l'oeuvre à loisir.